•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Ottaviens favorables au bilinguisme officiel, selon un sondage

Bilinguisme

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une majorité de résidents d'Ottawa appuient le bilinguisme officiel dans la capitale nationale, selon les résultats d'un sondage mené pour le compte d'un regroupement d'organismes franco-ontariens. L'initiative Ottawa bilingue a dévoilé, mardi matin, les résultats de cette enquête de la firme Nanos.

Dans le sondage, effectué auprès de 750 résidents, 67 % des répondants se sont dits pour (54 %) ou plutôt pour (13 %) que la Ville d'Ottawa devienne officiellement bilingue, en prévision du 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

Au contraire, 21 % des répondants se sont dits contre ou plutôt contre le bilinguisme officiel de la Ville, tandis que 3 % ont déclaré être incertains.

Si on exclut toute éventualité de coûts supplémentaires ou de pertes d'emplois associés à ce nouveau statut, l'appui au bilinguisme monte à 72 %. Un peu plus du quart des répondants reste toutefois contre (19 %) ou plutôt contre (8 %).

Le sondage, réalisé par téléphone et en ligne du 19 au 23 juillet auprès de 750 résidents de 18 ans et plus, compte une marge d'erreur de plus ou moins 3,6 %, 19 fois sur 20. Notons que 83 % des répondants sont anglophones, tandis que 17 % sont francophones, ce qui est représentatif du profil de la population municipale. Le sondage était commandité par l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario et Ottawa bilingue.

Rappelons que le Bureau des gouverneurs de l'Université d'Ottawa a adopté, lundi soir, une résolution appuyant « les efforts pour faire reconnaître officiellement le caractère bilingue de la Ville d'Ottawa ».

En août dernier, un sondage publié pour le compte du Commissariat aux langues officielles montrait que 87 % des répondants canadiens croyaient qu'Ottawa devrait être reconnue comme une ville officiellement bilingue.

De son côté, le maire d'Ottawa, Jim Watson, croit que sa Municipalité est suffisamment bilingue et qu'elle n'a pas besoin d'un statut officiel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !