•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

N.-É. : des zones interdites aux pêcheurs pour protéger des coraux anciens

Certains coraux peuvent vivre jusqu'à mille ans. Ce modèle montre à quoi ils ressemblent.

Certains coraux peuvent vivre jusqu'à mille ans. Ce modèle montre à quoi ils ressemblent.

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pêches et Océans impose une interdiction de pêcher sur plus de 9000 kilomètres carrés de fonds marins afin de protéger les coraux d'eau froide, au large de la Nouvelle-Écosse.

Les scientifiques croient que cette décision aura des effets minimes sur l'industrie de la pêche dans la province, mais qu'elle aura un grand impact sur la survie des coraux.

Il est maintenant interdit de s'adonner à toute pêche de fond sur 9000 kilomètres carrés dans le canyon Corsair et le canyon Georges, situés tout près du banc de Georges. Ces mesures s'appliquent également à une zone de 49 kilomètres carrés, dans le bassin Jordan.

Les coraux qui se trouvent au large de la Nouvelle-Écosse peuvent vivre pendant plus de 1000 ans. Ils peuvent cependant être abîmés par la pêche au homard ou au crabe, par exemple.

Les pêcheurs devront aller ailleurs

À peine une dizaine de pêcheurs ont l'habitude de se rendre dans ces zones, selon le directeur régional pour la gestion des ressources chez Pêches et Océans Canada, Carl MacDonald. Il explique qu'ils pourront se rabattre sur une zone adjacente.

Pêches et Océans affirme que de 2011 à 2015, les retombées commerciales de la pêche de fond dans ces zones se sont chiffrées à moins de 300 000 $ par année. Cela représente moins de 0,1 % de la valeur totale des débarquements dans les Maritimes.

Bernie Berry, qui est à la tête d'une association de pêcheurs de homard dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, croit que ces mesures forceront des pêcheurs de longue date à quitter le bassin Jordan.

« Peut-être qu'on peut travailler ensemble et peut-être que la protection de certaines zones peut aider à reconstruire les stocks de poisson de fond », affirme Bernie Berry.

Carl MacDonald dit que seulement une dizaine de pêcheurs seront touchés par ces mesuresAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Carl MacDonald dit que seulement une dizaine de pêcheurs seront touchés par ces mesures

Photo : CBC

Des coraux de 800 ans détruits

Des scientifiques expliquent que les coraux sont accrochés à des rochers, dans le fond de l'océan ou sur les parois des canyons, et qu'ils peuvent se briser s'ils entrent en contact avec les équipements des pêcheurs comme des cages ou des filets.

« Une fois qu'on les touche, ils ne se rattachent pas et on a perdu une colonie ou un animal qui peut avoir plus de 800 ans », explique Anna Metaxax, océanographe à l'Université Dalhousie.

« Ils se reproduisent très lentement. Ils ont été classés comme un écosystème marin très vulnérable, donc nous sommes obligés de les protéger » dit-elle.

Le gouvernement fédéral a promis de protéger 10 % des océans du Canada d'ici 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie