•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le sentier de Benton, ou des anciens forts, à l'origine de la création de la GRC

Une vallée traversée par le sentier des anciens forts qui relie Fort Walsh (Saskatchewan) à Fort Benton (Montana)

Photo : Radio-Canada/Cory Herperger

Radio-Canada

Le sentier qui relie Fort Walsh, dans le sud-ouest saskatchewanais, à Fort Benton, au Montana, a joué un rôle important au 19e siècle. Le passage répété de charrettes remplies de provisions et de marchandises, tirées par des boeufs, a creusé la piste qui est encore visible aujourd'hui, près de 150 ans plus tard.

Parcourir les 250 km du sentier de Fort Benton prenait environ une semaine à l'époque.

Dans les années 1870, ce sentier était indispensable aux voyageurs qui pratiquaient la traite des fourrures ainsi qu'aux commerçants de whisky américains qui venaient faire des affaires avec les Autochtones et les familles métisses installées à proximité.

« On ne pouvait pas faire le trajet facilement entre Winnipeg et les collines de Cypress parce que le chemin de fer n'existait pas », explique Dominique Liboiron, ancien guide au Lieu historique national du Fort-Walsh.

La marchandise était donc transportée sur la rivière Missouri jusqu'à Fort Benton, puis chargée dans les charrettes qui empruntaient le sentier aujourd'hui baptisé « sentier des anciens forts ».

Des conflits entre les Autochtones du secteur et des commerçants américains ont dégénéré au point où une trentaine de personnes ont été massacrées derrière un poste de traite en 1873. L'événement est connu comme étant le massacre des Cypress Hills. L'événement a marqué l'histoire du pays et a été à l'origine de la création de la Police à cheval du Nord-Ouest, aujourd'hui la Gendarmerie royale du Canada.

Alberta

Histoire