•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réforme du système électoral : les consultations publiques s'amènent en Atlantique

La ministre fédérale des Institutions démocratiques, Maryam Monsef

La ministre fédérale des Institutions démocratiques, Maryam Monsef

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La ministre des Institutions démocratiques du Canada, Maryam Monsef, s'amène en Atlantique cette semaine pour y tenir des consultations publiques sur la réforme du système électoral fédéral. 

Un texte de Jean-François DesaulniersCourriel

Au cours des dix prochains jours, la ministre s'arrêtera à Charlottetown, Halifax, Moncton, Gander et Happy Valley-Goose Bay.

Un comité parlementaire a été mis sur pied par le gouvernement de Justin Trudeau et doit soumettre un rapport au Parlement d'ici le 1er décembre 2016.

La ministre Monsef réitère l'importance de tenir cet exercice démocratique dans toutes les provinces canadiennes.

« Il est impératif que nous tenions ce dialogue avant d'aller plus loin et d'apporter des changements spécifiques. Je trouve très encourageant de voir tant d'opinions différentes et de convictions profondes dont les Canadiens me font part partout où je vais », dit-elle.

La semaine dernière, la ministre a rencontré des citoyens à Thunder Bay, Toronto, Kitchener-Waterloo, Ottawa-Gatineau, Montréal et Shawinigan.

Un engagement électoral

En campagne électorale, les libéraux ont promis de mettre fin au scrutin uninominal à un tour et de le remplacer par un nouveau système qui serait mis en place à temps pour les élections de 2019, un engagement repris dans le discours du Trône, en décembre dernier.

La plateforme libérale proposait un plan de modernisation de la démocratie canadienne en 32 points. Outre la modification du mode de scrutin, les Libéraux préconisait la parité hommes-femmes au sein du Conseil des ministres. 

Une réflexion déjà amorcée à l'Île-du-Prince-Édouard 

À l'Île-du-Prince-Édouard, une réflexion sur le mode scrutin est aussi amorcée. Les Prince-Édouardiens participeront à un plébiscite, ils auront 10 jours pour voter sur leur propre système de scrutin, du 29 octobre au 7 novembre. Le scrutin se fera par Internet ou par téléphone.

Les électeurs insulaires devront choisir entre cinq systèmes électoraux :

  • Le système actuel, soit le vote uninominal à un tour
  • Le vote uninominal à un tour plus les chefs
  • Le système mixte avec compensation proportionnelle
  • Le système proportionnel à deux membres
  • Le vote préférentiel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie