•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du thé nord-ontarien dans une tasse près de chez vous

Mathieu Chartrand et Anastacia Brunelle viennent de démarrer Te.

Photo : Radio-Canada/Frédéric Projean

Radio-Canada


Ils sont jeunes, amoureux, et passionnés de thé : sans aucune subvention, uniquement avec leurs économies personnelles, un couple du Grand Sudbury vient de lancer sa propre entreprise spécialisée dans le thé.

Un texte de Frédéric ProjeanTwitterCourriel


Anastacia Brunelle, 29 ans, et Mathieu Chartrand, 26 ans, ont présenté leur thé « Te » au marché public de Sudbury au cours de l'été, et leur site transactionnel a été lancé il y a deux semaines à peine.

 On commence la journée avec du thé et on la finit avec du thé. Ça fait une couple d'années qu'on vit ce style de vie. C'est à cause de ça qu'on a décidé de partager notre passion avec le public. 

Mathieu Chartrand, passionné de thé et entrepreneur
Le thé est emballé à Azilda.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Radio-Canada/Frédéric Projean

Mathieu Chartrand est infirmier. C'est lui le côté « science et éducation » du couple. 

Sa conjointe, originaire de Kirkland Lake, a étudié en design et en marketing et est l'experte des médias sociaux.

En plus de leur passion pour le thé, ils partagent un intérêt pour l'entrepreneuriat.

 Ce qui nous distingue de la compétition, c'est que notre priorité est d'offrir un thé de plus grande qualité au public. Ce qu'on planifie faire, c'est se brancher dans l'éducation à ce que c'est le thé, comment le préparer. 

Mathieu Chartrand
Le thé glacé est préparé dans une cuisine certifiée du centre-ville de Sudbury.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Radio-Canada/Frédéric Projean

Même si leurs mélanges proviennent d'un peu partout dans le monde, c'est dans une toute petite pièce dans leur maison d'Azilda qu'ils font l'emballage de leur produit.

Leur thé glacé est préparé dans une cuisine certifiée du centre-ville du Grand Sudbury.

Ils travaillent avec une naturopathe locale pour créer de nouveaux mélanges.

C'est dans un bureau aménagé dans leur maison qu'est emballé le thé.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Radio-Canada/Frédéric Projean

Anastacia Brunelle et Mathieu Chartrand se rendront très bientôt en Inde, pour visiter des fermes de thé dans la région de Darjeeling.

 Une des raisons qu'on y va est pour rapporter des échantillons et, potentiellement, utiliser ces feuilles-là dans nos thés. 

Mathieu Chartrand, dont l'entreprise « Te » est connue sur le web comme « Tealiterate.com »

Le couple derrière « Te » ne compte pas faire compétition aux grands joueurs du monde du thé, comme David's Tea.

Anastacia et Mathieu ont d'abord et avant tout démarré leur entreprise pour le plaisir, et pour partager leur amour du thé avec les Nord-Ontariens.

Quelques chiffres

  • 2737 avant J.-C.: Découverte du thé par l'empereur chinois Shen Nung
  • 1716: Première livraison de thé au Canada par la Compagnie de la Baie d'Hudson
  • 1904: Invention du thé glacé, à St-Louis (États-Unis)
  • 168$ millions: Valeur du marché ontarien du thé vendu en épicerie
  • 6,1: Nombre de tasses de thé but en moyenne chaque semaine par les Canadiens
  • 10 milliard: Nombre de tasses de thé but chaque année au Canada

Source: Association du thé du Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Alimentation