•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Halte aux armes dans les champs, dit la GRC aux fermiers

Earl LeBlanc, porte-parole de la Gendarmerie royale du Canada.

Earl LeBlanc, porte-parole de la Gendarmerie royale du Canada.

Photo : Marie-Christine Bouillon/ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) demande aux fermiers saskatchewanais de ne pas s'armer pour faire face à d'éventuels actes criminels.

Une récente tentative de vol à main armée sur une route rurale dans le centre-ouest de la Saskatchewan a incité des fermiers à s'armer pour travailler dans leurs champs.

L'incident a eu lieu lundi, près de Fiske, à 146 kilomètres au sud-ouest de Saskatoon. Trois suspects cagoulés et armés, qui sont toujours en liberté, se sont approchés de la voiture d'un ouvrier agricole. Celui-ci a foncé sur eux et a réussi à prendre la fuite. Personne n'a été blessé lors de l'incident.

« On encourage les fermiers à nous contacter en cas de crime. Laissez-nous faire notre travail », a martelé le porte-parole de la GRC Earl LeBlanc en conférence de presse mercredi.

Composez le 911 et laissez-nous faire notre travail.

Une citation de :Earl LeBlanc, GRC

La GRC dit qu'elle n'a pas constaté une hausse des crimes violents dans le secteur de Rosetown, non loin du lieu de l'incident, contrairement à ce qu'avancent certains agriculteurs. Les fermiers concernés disent qu'ils s'arment par peur et pour se protéger.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.