•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accusation rejetée, car le « plaignant » était une « plaignante »

Patricia Scott, ancienne directrice des finances de la Commission manitobaine d'aménagement de la route située du côté est

Patricia Scott, ancienne directrice des finances de la Commission manitobaine d'aménagement de la route située du côté est

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Cour provinciale du Manitoba a rejeté une accusation de voies de fait à cause d'une erreur typographique inscrite sur des documents de la police.

Une ancienne employée de la Commission manitobaine d'aménagement de la route située du côté est (ESRA), Patricia Scott, allègue qu'un de ses collègues de travail l'aurait attaquée et blessée en janvier 2015.

Lorsque Patricia Scott s'est avancée en Cour pour témoigner, elle a été surprise par la réaction du juge Brian Corrin.

Le juge m'a demandé "Qui êtes-vous, le plaignant?" J'ai dit "oui". [...] Il pensait que Pat Scott était un homme. Il s'attendait à voir un homme, pas moi.

Une citation de :Patricia Scott, plaignante

Même si le juge a affirmé à la plaignante que ce genre d'erreur était très rare, Patricia Scott se dit « vraiment découragée ».

Un porte-parole du ministère provincial de la Justice indique que le dossier est maintenant entre les mains de la Couronne.

Madame Scott a entamé un processus judiciaire à l'encontre de son ancien employeur pour lui avoir fait subir des « représailles » après qu'elle eut dénoncé des irrégularités financières dans l'entreprise.

La plaignante tient à préciser que les deux affaires ne sont nullement reliées, mais cette erreur typographique vient ajouter encore un peu plus de complications aux nombreuses démarches judiciaires qu'elle a entreprises.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !