•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trudeau cite en exemple à l'ONU une famille syrienne d'Antigonish

Le premier ministre canadien Justin Trudeau au siège des Nations unies, à New York

Le premier ministre canadien Justin Trudeau au siège des Nations unies, à New York

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'histoire des Hadhad, une famille de réfugiés syriens établie à Antigonish, en Nouvelle-Écosse, a fait son chemin jusqu'à la tribune de l'ONU, mardi, à l'occasion du discours de Justin Trudeau.

Prenant la parole au sommet de l'ONU sur les réfugiés, le premier ministre a raconté le parcours des Hadhad.

« Chez eux à Damas, ils étaient propriétaires d'une entreprise prospère, une chocolaterie qui avait 30 employés. Après s'être acclimatés - vous connaissez les hivers canadiens -, ils ont commencé à chercher les occasions de rebâtir leur entreprise et leur vie », a-t-il dit.

Il a ensuite décrit comment les Hadhad ont ouvert une nouvelle chocolaterie avec l'appui de leur communauté d'adoption, Peace by Chocolate. Ils ont même versé une partie de leurs profits aux fonds d'aide aux sinistrés de Fort McMurray.

« Les Hadhad ont déclaré à cette occasion qu'ils savaient ce que c'était que de devoir fuir son pays et sa maison et tout perdre. Ils ont voulu aider en rendant une partie de ce qu'ils avaient reçu », a poursuivi Justin Trudeau.

Surprise et joie chez les Hadhad

L'un des fils de la famille Hadhad, Tareq, a été estomaqué en entendant le discours de Justin Trudeau.

« Il n'y a pas de mots pour décrire le bonheur que je ressens après avoir entendu le premier ministre Justin Trudeau mentionner ma famille et Peace by Chocolate et toutes nos réalisations depuis que nous sommes arrivés ici », s'est-il exclamé, en entrevue à CBC.

Les Hadhad ont fondé une chocolaterie à Antigonish : Peace by Chocolate.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les Hadhad ont fondé une chocolaterie à Antigonish : Peace by Chocolate.

Photo : CBC/Carolyn Ryan

Les Hadhad ont rencontré Justin Trudeau brièvement lorsqu'il a visité New Glasgow, en Nouvelle-Écosse, le mois dernier.

« J'ai reçu beaucoup de messages sur notre page Facebook et sur Twitter de gens qui avaient entendu Trudeau nous mentionner. C'est une chose fabuleuse! »

— Une citation de  Tareq Hadhad

Tareq Hadhad est heureux de constater que la crise des réfugiés syriens soit abordée par les dirigeants mondiaux. Il espère que ces discussions déboucheront sur des actions concrètes pour faire cesser les combats en Syrie et pour venir en aide aux 11 millions de réfugiés syriens.

« J'espère que notre histoire va inspirer d'autres pays, conclut-il. Ils verront que les réfugiés peuvent rebâtir leur vie et apporter leur contribution à leur communauté d'adoption. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie