•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Charité ou profit ? Polémique autour de conteneurs de collecte de dons

Un conteneur de collecte de dons à but lucratif, à Windsor.

Un conteneur de collecte de dons à but lucratif, à Windsor.

Photo : Nicolas Pham/Radio-Canada

Radio-Canada

Des oeuvres de charité s'insurgent contre des conteneurs de collecte de dons placés sans permission sur des terrains privés de Windsor par des compagnies à but lucratif. Le Conseil municipal a pourtant voté contre l'instauration d'un nouveau règlement pour contrôler ce genre d'activité.

Un texte de Nicolas PhamTwitterCourriel

Le conflit a des airs de lutte territoriale. Des oeuvres de charité  présentes dans le sud-ouest de l'Ontario, notamment Goodwill et la Société de Saint-Vincent de Paul, et des compagnies privées à but lucratif, se disputent les dons de vêtements usagés du public.

Ces organismes enregistrés clament que la quasi-totalité des dons qu'ils reçoivent est redistribuée à la communauté, alors que les vêtements laissés dans les conteneurs de collecte des compagnies privées sont vendus outre-mer à profit.

Ils font beaucoup d'argent avec ça. Mais ils n'ont aucune éthique ! Ils prennent des dons qui devraient aller à la communauté... et ils le font de façon agressive.

Kevin Smith, président de Goodwill Essex Kent Lambton

Opération éclair

Kevin Smith de Goodwill connaît bien le procédé de ces compagnies. En 2014, plus d'une soixantaine de conteneurs sont apparus presque du jour au lendemain dans la municipalité de Sarnia, qui compte un peu plus de 70 000 habitants.

Il raconte que les conteneurs étaient déposés la nuit, sans permission, sur des propriétés privées. Lorsque les propriétaires les faisaient retirer, d'autres conteneurs étaient livrés de la même manière.

M. Smith affirme que Goodwill a enregistré durant cette période une baisse de 25 % des dons du public, ce qui a eu un effet sur le personnel de l'organisme. Plusieurs se sont retrouvées sans travail. L'organisme s'appuie sur les dons pour financer des emplois destinés, entre autres, à des personnes handicapées. 

Kevin Smith, président de Goodwill Essex Kent Lambton

Kevin Smith, président de Goodwill Essex Kent Lambton

Photo : CBC

La municipalité de Sarnia a finalement voté en faveur d'un règlement forçant les compagnies à but lucratif, propriétaires de conteneurs de collecte de dons, de s'identifier comme telles, c'est-à-dire d'afficher clairement qu'elles ne sont pas des organismes de bienfaisance enregistrées.

Elles doivent par ailleurs obtenir la permission du propriétaire d'un terrain privé avant d'y déposer un conteneur.

Selon Kevin Smith, depuis que la nouvelle réglementation est en vigueur, la plupart de ces conteneurs ont disparu des rues de Sarnia.

Windsor résiste

Boîte de dons de vêtement

Boîte de dons de vêtement

Photo : CBC

Sarnia, London, Richmond et Ottawa ont toutes réglementé l'installation de ces conteneurs placés, sans permission, un peu partout sur leur territoire. Mais Windsor s'y refuse.

Les conseillers municipaux ont rejeté à huit contre deux la proposition de Kevin Smith d'instaurer un nouveau règlement municipal inspiré de celui mis en place par Ottawa.

Certains conseillers ont souligné le peu de plaintes reçues par la Ville au sujet de ces conteneurs (cinq en 10 ans), alors que d'autres ont fait valoir qu'un tel règlement serait difficile à faire respecter.

Le conseiller Hilary Payne a indiqué qu'au fonds que ces compagnies ne faisaient qu'exercer leur droit au commerce.

Elles le font peut-être illégalement, en plaçant leurs conteneurs sur des terrains privés sans obtenir la permission des propriétaires, mais ça c'est un autre problème. Je ne crois pas que ce soit le rôle de la municipalité de s'interposer pour empêcher une activité commerciale.

Hilary Payne, conseiller municipal, quartier 9

En l'absence d'un règlement municipal, les propriétaires qui verront de tels conteneurs apparaître sur leur terrain devront se débrouiller pour les faire retirer.

Windsor

Pauvreté