•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement américain souhaite encadrer les voitures autonomes

Une femme au volant d'une voiture autonome
Une femme au volant d'une voiture autonome Photo: Reuters/Beck Diefenbach
Reuters

Le gouvernement américain envisage de s'octroyer les pouvoirs d'examen et d'approbation des technologies liées aux voitures autonomes avant leur mise en circulation.

Le département des Transports explique qu'il veut éviter que chaque État légifère séparément et exhorte les constructeurs à s'assurer que leurs véhicules automatisés offrent toutes les garanties de sécurité avant de les lancer sur les routes.

« Si une voiture autonome n'est pas sûre, nous avons les pouvoirs pour la retirer de la circulation », écrit le président Barack Obama dans une tribune publiée lundi par le quotidien Pittsburgh Post-Gazette.

« Nous n'hésiterons pas à protéger la sécurité de la population américaine, ajoute-t-il. Nous n'avons pas le droit à l'erreur. »

En réclamant une loi à l'échelon fédéral, l'administration Obama se range du côté de Google, qui souhaite la même chose et qui avait critiqué l'an dernier l'État de Californie quand celui-ci avait proposé une réglementation réclamant la présence d'un volant et d'un conducteur qualifié dans tous les véhicules autonomes.

L'État du Michigan, à l'opposé, se dirige vers une législation qui autoriserait les constructeurs à tester dans la circulation des véhicules autonomes sans volant ni conducteur.

L'agence américaine de sécurité routière (NTSA) a ouvert une enquête après un accident mortel survenu début mai en Floride impliquant un modèle Tesla équipé du logiciel Autopilot, qui permet au conducteur d'enlever les mains du volant pendant une période prolongée et ne nécessite pas pour l'instant d'autorisation particulière.

Le gouvernement américain souhaite désormais certifier lui-même ce genre de dispositifs en exigeant des constructeurs que leurs véhicules répondent à un certain nombre de critères bien définis, écrit Barack Obama.

Le gouvernement doit présenter mardi un projet de réglementation pour les voitures autonomes.

International