•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

David Suzuki doute encore une fois de la vision de Brad Wall sur l'environnement

David Suzuki et des visiteurs du festival The Word On The Street 2016 à Saskatoon

David Suzuki et des visiteurs du festival The Word On The Street 2016 à Saskatoon

Photo : Gabrielle Lepage-Lavoie/Facebook

Radio-Canada

De passage en Saskatchewan, l'environnementaliste David Suzuki a laissé entendre que le premier ministre de la Saskatchewan nie les changements climatiques.

Un texte d'Audrey ParisTwitterCourriel

Brad Wall s'est défendu en affirmant qu'il croit bel et bien aux changements climatiques. « J'imagine que je suis quelqu'un qui nie... quelqu'un qui nie la taxe sur le climat », a-t-il répondu par écrit, alors qu'il participe à une mission commerciale en Corée du Sud.

Le premier ministre a toutefois précisé qu'il ne croit pas qu'une nouvelle taxe fédérale sur les émissions de CO2 est la meilleure façon de lutter contre les changements climatiques.

Ce n'est pas la première fois que M. Suzuki s'en prend à la vision de Brad Wall. L'an dernier, l'environnementaliste avait répondu aux propos de M. Wall concernant l'économie et les gaz à effet de serre.

Une Fransaskoise témoin de la visite de David Suzuki

Gabrielle Lepage-Lavoie de Saskatoon, qui a assisté à la présentation de David Suzuki au festival The Word On the Street dimanche, estime que ce dernier a su rejoindre son public avec humour et humanité.

« Il a même osé soulever son désaccord avec les politiques anti-environnementales de Brad Wall et de [Stephen] Harper, » a-t-elle écrit sur Facebook.
Elle a ajouté que ce message semble avoir été bien reçu par les visiteurs présents.

Après avoir rencontré les visiteurs de ce festival de Saskatoon, David Suzuki a participé à une conférence sur les changements climatiques à l'Université de la Saskatchewan lundi après-midi.

La conférence A Conversation On Climate Change sera aussi présentée ce soir à l'Université de Regina, toujours en présence de David Suzuki.

L'environnementaliste et auteur profite également de sa visite en Saskatchewan pour parler de son plus récent livre Lettres à mes petits-enfants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Énergies renouvelables

Environnement