•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Affaire Vadeboncoeur : début du procès des quatre policiers

Fin de l'enquête préliminaire pour les quatre policiers du dossier Vadeboncoeur.
Fin de l'enquête préliminaire pour les quatre policiers du dossier Vadeboncoeur. Photo: Radio-Canada

Le procès tant attendu des quatre policiers accusés d'avoir tabassé Alexis Vadeboncoeur, lors d'une arrestation en 2013, s'ouvre lundi au palais de justice de Trois-Rivières. Il devrait durer trois semaines.

Cette histoire implique trois hommes et une femme, dont deux qui sont toujours à l'emploi du service de police de la Ville de Trois-Rivières.

Les quatre policiers accusés dans l'affaire Vadeboncoeur.Les quatre policiers accusés dans l'affaire Vadeboncoeur. Photo : Radio-Canada

Barbara Provencher, Marc-André St-Amant, Kaven Deslauriers et Dominic Pronovost font face à plusieurs accusations.

  • Voies de fait armées
  • Voies de fait causant des lésions corporelles
  • Usage négligent d'une arme à feu
  • Fabrication de faux rapports
  • Contrefaçon de ces documents
  • Entrave à la justice avec la fabrication de faux rapports

Le 2 février 2013, Vadeboncoeur avait été arrêté par ces policiers dans le stationnement du Cégep de Trois-Rivières à la suite d'un vol qualifié dans une pharmacie.

La ville de Trois-Rivières avait suspendu les quatre policiers sans solde et a finalement congédié deux d'entre eux, Marc-André St-Amant et Kaven Deslauriers. Ils reçoivent tout de même tous une allocation de leur syndicat depuis leurs suspensions.

Les quatre accusés sont représentés par des avocats de Montréal et la cause sera entendue devant le juge Steve Magnan de Québec.

Alexis Vadeboncoeur avait intenté une poursuite civile contre la Ville de Trois-Rivières et a obtenu 25 000$.

Justice et faits divers