•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le statisticien en chef claque la porte

Wayne  Smith

Le statisticien en chef du Canada, Wayne Smith, démissionne après 6 ans en poste.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

Incapable d'assurer l'intégrité et l'indépendance de son service, le statisticien en chef de Statistique Canada, Wayne Smith, a décidé de démissionner de ses fonctions.

« J'espérais et je m'attendais à passer quelques années encore parmi vous, mais je ne le peux pas », a-t-il écrit dans sa lettre de démission.

M. Smith, qui occupait ce poste depuis six ans, déplore l'inefficacité de Services partagés Canada, organisme désormais responsable du cadre informatique à l'intérieur duquel doit travailler Statistique Canada.

Wayne Smith soutient que le gouvernement de Stephen Harper a contraint son organisme à transférer son infrastructure informatique à Services partagés Canada sans assortir ce changement d'une obligation de performance.

L'enjeu est l'indépendance de Statistique Canada et notre capacité de fonctionner à notre plein potentiel et de fournir le plus grand bénéfice possible aux Canadiens.

Wayne Smith, statisticien en chef de Statistique Canada

Le statisticien en chef avance que la qualité du travail de Statistique Canada se détériore constamment et il refuse de cautionner cet état de fait.

« Nous vivons une dégradation progressive de notre soutien d'infrastructure informatique, avec des conséquences significatives sur notre efficacité, notre budget et notre programme », continue-t-il.

J'ai déployé tous les efforts pour convaincre le gouvernement actuel de corriger cette situation, sans succès. Je crois qu'il est du devoir professionnel d'un statisticien national de démissionner si l'indépendance du bureau national de la statistique est compromise.

Wayne Smith, statisticien en chef de Statistique Canada

Une menace pour la vie privée des Canadiens?

Wayne Smith craint en outre que la nouvelle structure menace la confidentialité des renseignements confiés à Statistique Canada par les répondants et par d'autres fournisseurs de données.

« Selon moi, le modèle de Services partagés Canada ne respecte pas les exigences de la Loi sur la statistique, qui ne permet pas que ces renseignements se trouvent entre les mains de quelqu'un qui n'est pas, dans un sens réel, employé de Statistique Canada. Encore une fois j'ai soulevé cet enjeu, et encore une fois, je n'ai pas pu obtenir une solution satisfaisante », écrit-il.

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé le remplacement de M. Smith par Anil Arora, sous-ministre adjoint de Santé Canada, à compter du 19 septembre prochain.

Le NPD demande une enquête

Le porte-parole du Nouveau Parti démocratique pour les questions de services publics réclame que le gouvernement fasse une enquête sur les préoccupations soulevées par M. Smith au sujet de Services partagés Canada.

« Les libéraux avaient promis, écrit noir sur blanc, de rétablir l'indépendance de Statistique Canada. Cependant, il est clair, selon les commentaires de M. Smith, que le gouvernement libéral actuel a compromis cette indépendance », a-t-il déclaré par voie de communiqué.

Politique fédérale

Politique