•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toutes les demandes de l'Association franco-yukonnaise prêtes pour les élections

centre de la francophonie à Whitehorse

L'Association franco-yukonnaise est l'organisme porte-parole des quelque 4500 francophones et francophiles du Yukon.

Photo : ICI Radio-Canada/Claudiane Samson

Radio-Canada

L'Association franco-yukonnaise (AFY) a dévoilé jeudi son plan d'action pour les prochaines années, à temps pour le déclenchement attendu des élections territoriales.

Le document, intitulé Agir, propose une trentaine de mesures pour améliorer les services en français dans les domaines comme la santé, l'éducation ou encore l'économie.

document Agir

Le document intitulé Agir représente le plan d'action de l'Association franco-yukonnaise pour les prochaines années.

Photo : Radio-Canada/Claudiane Samson

Parmi les mesures souhaitées : l'ouverture d'un centre de santé bilingue, la création d'une direction de la condition des aînés, l'agrandissement de la garderie et la création d'un commissariat aux langues du Yukon pour enquêter sur de possibles plaintes. 

Angélique Bernard, présidente de l'Associatioon franco-yukonnaise, affirme que plusieurs de ces mesures pourraient être utiles tant pour les anglophones que les francophones.

Chaque demande est adressée à un palier de gouvernement précis, soit fédéral, territorial ou encore municipal comme la Ville de Whitehorse. La directrice-générale de l'AFY, Isabelle Salesse, affirme que les discussions progressent auprès de la Ville. « Au niveau des communications en français, l'Aurore boréale par exemple, est-ce qu'ils peuvent [y mettre des publicités] en français ? Il y a une ouverture, maintenant souvent l'ouverture ça ne suffit pas, ça prend des fonds. »

La présidente de l'AFY, Angélique Bernard, explique que le document sera par ailleurs revu tous les ans par la direction de l'AFY. « On a refait notre planification stratégique et on s'est dit que ce serait bon d'avoir des outils d'évaluation qui nous permettent de voir où on est rendus et aussi la conjoncture politique avec le nouveau gouvernement libéral fédéral qui pousse beaucoup pour avoir des consultations avec les gens et aussi les prochaines élections territoriales. »

On s'est basé un peu sur les élections territoriales, donc un plan de 4 à 5 ans, mais si on est optimistes, et qu'on se rend compte que dans deux ans nos préoccupations ont été répondues, que la majorité des choses est faite, on pourra refaire un document.

Angélique Bernard, présidente de l'Association franco-yukonnaise

Le député fédéral Larry Bagnell croit que ce document lui sera utile pour faire avancer les dossiers à Ottawa. « J'aime la recommandation sur les aînés et aussi de l'immigration. C'est absurde que les personnes [qui veulent immigrer] doivent aller à Vancouver pour une épreuve en français. Il y a beaucoup de [francophones] au Yukon pour administrer une épreuve comme ça donc c'est bon que ce soit dans le document. »

Écoutez les explications de Claudiane Samson sur les priorités de l'Association franco-yukonnaise

Colombie-Britannique et Yukon

Francophonie