•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une entreprise de Windsor recrute en français

L'affiche de cette entreprise encourage les candidatures des personnes bilingues.

L'affiche de cette entreprise encourage les candidatures des personnes bilingues.

Photo : Radio-Canada/Marine Lefèvre

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des panneaux publicitaires en français qui visent clairement à recruter de nouveaux employés qui parlent le français ont fait leur apparition dans les rues de Windsor. 

Un texte de Marine LefèvreTwitterCourriel

Avec la simple mention « Joignez-vous à nous », la société Cypher Systems Group espère attirer des candidats qui parlent la langue de Molière pour pourvoir certains postes de courtier en assurance et au service à la clientèle, notamment.

« C'est une nouvelle approche, on voulait attirer des individus en particulier en leur parlant en français. »

— Une citation de  Natasha Vandenbroucke, responsable du service publicités et promotion chez Cypher Systems Group

Pour ce groupe qui possède notamment plusieurs compagnies d'assurance, il est important d'avoir du personnel bilingue pour répondre aux besoins de sa clientèle.

« On a beaucoup de clients francophones, on veut être en mesure de répondre à leurs besoins dans leur langue et leur donner le meilleur service possible, » explique Natasha Vandenbrouke.

Une stratégie payante

Selon l'experte en recrutement de personnel bilingue, Julie Labrie, cette approche est une excellente stratégie.

Elle permet non seulement à l'entreprise de cibler ses candidats, tout en envoyant un message à ses clients. Cela va également leur éviter de recevoir des candidatures de personnes qui ne parlent que l'anglais, et donc d'avoir une campagne de recrutement plus efficace.

« Ça va vraiment parler au marché qu'ils essaient de cibler. »

— Une citation de  Julie Labrie, présidente Blue Sky Personnel Solutions

Cette décision lui paraît d'autant plus intéressante que la demande pour des candidats bilingues ne cesse d'augmenter en Ontario : « pour un employeur, c'est avantageux d'embaucher des gens bilingues parce qu'ils peuvent servir les communautés des deux langues. C'est un deux pour un. »

Certaines entreprises sont conscientes que pour s'exporter partout au Canada, elles doivent avoir du personnel bilingue.

Dans sa pratique, Mme Labrie a d'ailleurs constaté une évolution au niveau des entreprises.

« J'avais un client qui voulait étendre son marché au Québec. Il n'avait pas pensé à embaucher des gens bilingues. Depuis ce temps-là, il recherche systématiquement des gens bilingues dès qu'il a un nouveau poste. »

— Une citation de  Julie Labrie

Le bénéfice économique du français

Pour le professeur de gestion et de droit à l'Université d'Ottawa, Gilles Levasseur, cette initiative va contribuer à valoriser la langue française dans la région.

Il souligne que trop souvent, l'apprentissage du français dans le sud de l'Ontario est vu comme un accessoire.

Il estime donc que cette publicité va envoyer aux francophones un message clair.

« Ce qu'on démontre avec cette publicité, c'est que la langue française a une valeur économique et que de l'apprendre à l'école, ça a une rentabilité au niveau de la carrière, des opportunités d'emploi et un rendement économique. »

— Une citation de  Gilles Levasseur, professeur de droit et de gestion à l'Université d'Ottawa

Il estime également que le changement d'approche des entreprises privées vis-à-vis du bilinguisme va permettre d'assurer la vitalité du français à long terme.

Si aujourd'hui, ce sont les services gouvernementaux qui assurent la visibilité du français, M. Levasseur croit que c'est le secteur privé qui va donner un deuxième souffle à la langue française en Ontario.

« Une langue peut seulement survivre si elle a une valeur économique à long terme. »

— Une citation de  Gillles Levasseur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !