•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des conteneurs pour homards vivants qui reproduisent l'environnement marin

Un homard en Atlantique

Un homard en Atlantique

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un géant du transport par conteneurs a créé une nouvelle façon de transporter du homard vivant d'un continent à l'autre.

CMA-CGM offre maintenant des conteneurs d'eau qui reproduisent l'habitat des homards. Ils peuvent donc voyager en mer dans des conditions idéales à leur survie.

Jusqu'ici, les crustacés vivants devaient voyager en avion avec des blocs de glace. Sinon, il fallait les congeler avant de les envoyer par bateau.

« D'ici le début de l'année 2017, nous serons en mesure d'expédier régulièrement des crustacés vivants du Canada vers le monde », affirme Eric Legros, responsable des conteneurs réfrigérés chez CMA-CGM.

La compagnie a fait plusieurs essais et les crustacés seraient arrivés à destination« en excellent état ». Le taux de mortalité des homards était de moins de 1 %, selon CMA-CGM.

Les homards sont placés dans des compartiments en styromousse.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les homards sont placés dans des compartiments en styromousse.

Photo : CBC

Il explique que les homards sont placés individuellement dans des blocs de styromousse et que de l'eau de mer glacée circule autour d'eux.

Le conteneur, baptisé Aquaviva, imite les cachettes sombres et étroites dans lesquelles les homards aiment se glisser, au fond de l'océan. Ils peuvent donc hiberner lors de leur expédition. L'eau doit être maintenue à une température idéale pour tout le voyage.

Augmenter les exportations

Avec ces nouveaux conteneurs, CMA-CGM espère pouvoir augmenter les exportations de homards canadiens vers l'Europe et l'Asie.

En Nouvelle-Écosse, les exportations de homards valent près de 891 millions de dollars annuellement. En 2015, la vente de homard en Chine a rapporté 113 millions de dollars à la province.

Les Asiatiques sont friands de produits frais et de crustacés vivants. « Ça va certainement nous aider à développer ce marché », affirme Eric Legros.

Son entreprise espère maintenant pouvoir utiliser les conteneurs Aquaviva pour recréer l'habitat des huîtres et des moules.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie