•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mulcair veut demeurer le capitaine du navire NPD

Thomas Mulcair compte rester à la tête du NPD jusqu'à la désignation de son successeur.

Thomas Mulcair compte rester à la tête du NPD jusqu'à la désignation de son successeur.

Photo : Louis Blouin

Radio-Canada

En marge d'une activité de renforcement d'équipe à Montréal, Thomas Mulcair a confirmé à Radio-Canada qu'il a l'intention de demeurer chef de son parti jusqu'à ce que son successeur soit choisi. La rencontre du caucus du NPD commence officiellement mercredi matin à Montréal.

Un texte de Louis BlouinTwitterCourriel

Une dizaine de députés ont accompagné leur chef lors d'une activité de rafting sur le fleuve Saint-Laurent à la veille d'une rencontre pour préparer la prochaine session parlementaire à Ottawa.

Cette démonstration d'unité, à laquelle n'ont pas participé tous les membres du caucus, survient quelques jours après l'expression d'une certaine grogne envers le chef sortant. D'anciens et d'actuels députés ont réclamé son départ en coulisses, déçus de ses absences pendant l'été.

Le député Nathan Cullen n'hésite pas à dire publiquement qu'il aimerait que M. Mulcair soit plus présent sur le terrain.

Thomas Mulcair lors d'une activité de rafting avec des députés québécoisAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Thomas Mulcair lors d'une activité de rafting avec des députés québécois

Photo : Loui Blouin

À la veille de la rencontre cruciale de son caucus, Thomas Mulcair se veut rassurant et promet de rester à la barre du navire. « J'ai l'appui du caucus depuis le début et je suis très fier de cet appui-là », a-t-il fait valoir.

Il s'est concentré sur ce message très positif malgré les remous des derniers jours. « Pour nous, c'est une occasion en or de réaliser à quel point le NPD est chanceux d'avoir maintenant une présence forte partout au Canada, y compris au Québec avec 16 députés. »

M. Mulcair était principalement accompagné de membres du caucus québécois lors de l'activité.

Théoriquement, il doit rester en poste jusqu'à la fin de la longue course à la direction de son parti qui doit culminer à l'automne 2017.

Même si les noms de candidats potentiels circulent, personne ne s'est lancé officiellement dans la course pour lui succéder. Certains élus bien en vue dans le caucus ont annoncé qu'ils ne tenteraient pas leur chance, comme Alexandre Boulerice, Nathan Cullen ou l'ancienne députée Megan Leslie.

Le NPD tente toujours de se relever après la défaite d'octobre dernier, lors de laquelle le nombre de députés est passé de 103 à 44.

À lire aussi : Le NPD au creux de la vague

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique