•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Expédition Franklin : le deuxième navire retrouvé

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le second bateau de l'expédition de Sir John Franklin lancé à la recherche du passage du Nord-Ouest au 19e siècle dans l'Arctique canadien a été repéré au Nunavut.

Aleta Brooke, de l'Arctic Research Foundation, l'un des groupes participant aux recherches, en a fait l'annonce, lundi.

Ce sont des informations données par un Inuit membre de l'équipe de recherche qui auraient mené à la découverte du navire au large de la péninsule Adelaïde, dans l'archipel arctique canadien, au sud-ouest de Gjoa Haven.

Des images vidéo montrent les vestiges d'un navire bien préservé qui a les allures du Terror. Parcs Canada travaille actuellement avec ses partenaires pour authentifier ces renseignements.

Plus de détails suivront dans les prochains jours.

Un peu d'histoire

En 1845, la marine britannique a envoyé deux de ses meilleurs navires (NSM Terror et NSM Erebus) dans l'Arctique canadien à la recherche du fameux passage du Nord-Ouest.

Selon une note trouvée sur l'île du Roi-Guillaume, les deux navires sont restés piégés dans la glace entre cette île et l'île Victoria, en 1846.

Le commandant de l'expédition, Sir John Franklin, et les 128 membres de son équipage n'ont jamais été revus. Bon nombre de recherches ont tenté de percer le mystère de la disparition au cours des 19e et 20e siècles.

L'épave de l'autre bateau de l'expédition de Sir John Franklin, l'Erebus, a été découverte en 2014 à environ 11 mètres sous le niveau de la mer dans le golfe de la Reine-Maud, le long des côtes centrales de l'Arctique.

null
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Image réalisée par un sonar montrant le NSM Erebus, un des navires de l’explorateur britannique Sir John Franklin, disparu dans l’Arctique en 1846

Photo : Parcs Canada

L'Erebus semble être demeuré en bon état. Une image sonar projetée lors d'une conférence de presse après la découverte a montré la proue du navire à cinq mètres sous le niveau de mer et la poupe à quatre mètres.

Depuis août 2016, l'équipe d'archéologie subaquatique de Parcs Canada est retournée dans l'Arctique afin de poursuivre les travaux en lien avec l'expédition de 1845 de Sir John Franklin.

Les navires de recherche sont, entre autres, le brise-glace de la Garde côtière canadienne Sir Wilfrid Laurier, le NCSM Shawinigan de la Marine royale canadienne, le Martin Bergmann de l'Arctic Research Foundation et l'Investigator de Parcs Canada.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !