•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un appât artificiel testé dans les casiers à homard de la Nouvelle-Écosse

Des casiers à homard

Des casiers à homard en bois

Photo : Radio-Canada/David Maltais

Radio-Canada

Un appât artificiel pourrait remplacer le hareng ou le maquereau dans les casiers à homard. Ce nouveau produit sera testé en Nouvelle-Écosse cet hiver.

L'OrganoBait ressemble à une rondelle de hockey blanche et dégage une forte odeur de poisson quand il se décompose. 

L'OrganoBait, de l'entreprise Kepley BiosystemsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'OrganoBait de l'entreprise Kepley Biosystems.

Photo : Kepley Biosystems

L'entreprise américaine Kepley Biosystems déposera son produit dans près de 200 casiers à homard en Nouvelle-Écosse afin de voir s'il fonctionne bien.

Le président de l'entreprise affirme que des essais faits en Floride, en Virginie et en Caroline du Nord ont été concluants.

Selon Anthony Dellinger, son entreprise est notamment motivée par le souci de rendre l'industrie des pêches plus durable.

Le mois dernier, le Fonds mondial pour la nature affirmait que la population de poisson fourrage était en déclin en Atlantique. Deux stocks de hareng du golfe du Saint-Laurent seraient dans un état critique.

Le rapport déposé par l'organisme proposait de trouver d'autres appâts pour mettre dans les casiers à homard.

L'OrganoBait sera testé au large du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse cet hiver. La saison de pêche commence officiellement le 28 novembre.

Acadie

Industrie des pêches