•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Saskatchewanais mal à l'aise face à la création d'un groupe suprémaciste

La lutte au racisme

La lutte au racisme

Photo : iStock

Radio-Canada

La Coalition antiracisme de la Saskatchewan s'alarme de la création d'une section provinciale de l'organisation suprémaciste finlandaise anti-immigration Soldiers of Odin.

Le porte-parole de l'organisme, Bob Hughes, estime que le groupe attise les tensions et ne protège pas la communauté, contrairement à ce que soutient le groupe.
« Nous n'avons pas des gens qui cherchent des criminels en patrouillant dans notre communauté. Ce sont eux les criminels », a-t-il tranché.

Soldiers of Odin a été créé en Finlande en 2015, dans la foulée de la crise des migrants. Alors que le pays accueillait des centaines de réfugiés, des civils ont décidé d'organiser des groupes de patrouille dans les rues dans le but de défendre les citoyens contre des attaques perpétrées par des réfugiés. L'organisation s'est depuis multipliée et a une filiale canadienne dans laquelle on retrouve notamment la section saskatchewanaise.

Bob Hughes dit qu'il n'est pas surpris d'apprendre qu'un tel groupe existe en Saskatchewan, vu son histoire. Cette province des Prairies a toujours été un terrain fertile pour les idées d'extrême droite, dont celles prônées par le Ku Klux Klan, a-t-il indiqué.

À la recherche d'un meilleur monde

La Fransaskoise Marie-Jeanne Will, qui a œuvré auprès de la paroisse catholique Saints-Martyrs-Canadiens à Saskatoon pour parrainer une famille de réfugiés syriens, croit que cette peur de l'étranger n'est pas partagée par toute la population. Elle estime que l'intolérance n'a pas sa place au pays. « Je crois que les Canadiens sont en général très ouverts à l'immigration et aux nouveaux arrivants. Ils sont très accueillants », a-t-elle déclaré.

« On travaille ensemble pour rendre ce monde un meilleur monde. Un meilleur monde n'existe pas dans la peur, dans la crainte et dans les préjugés. »

Le président de Soldiers of Odin a dit que l'objectif du groupe est de rendre la société meilleure, où il fait bon de vivre. Marie-Jeanne Will réfute cette idée, notant que s'associer à un groupe anti-immigration ne renforce pas les liens sociaux dans sa communauté. La ligue américaine anti-diffamation décrit Soldiers of Odin comme un groupe extrémiste anti-immigrants et anti-musulmans qui attire des suprémacistes blancs dans ses rangs.

D'après les informations de Marie-Christine Bouillon

Saskatchewan

Société