•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les policiers de Vancouver disposeront en permanence de vaporisateurs de naloxone

La naloxone sous forme de vaporisateur nasal de la compagnie Adapt Pharma.

La naloxone sous forme de vaporisateur nasal de la compagnie Adapt Pharma.

Photo : Adapt Pharma

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La crise des surdoses d'opioïdes à Vancouver incite la police municipale à obliger ses agents de garder sur eux des vaporisateurs nasaux de naloxone pour intervenir en cas d'urgence.

Ce produit est un moyen efficace de contrer les effets de surdoses aux opioïdes.

« Nos policiers dans la rue sont de plus en plus en contact avec des drogues hautement toxiques comme le fentanyl. Il est très important que notre personnel d'intervention ait à disposition ce produit qui sauve des vies », déclare Adam Palmer, chef de la police de Vancouver.

Selon le Service des coroners de la Colombie-Britannique, le nombre de morts par surdose a atteint des niveaux « choquants » à travers la province cette année.

Du 1er janvier au 30 juin, 371 surdoses mortelles ont été causées par l'utilisation de drogues illicites en Colombie-Britannique. Ces chiffres représentent une augmentation de 74,2 % par rapport à la même période en 2015. Le fentanyl est responsable de 60 % des décès constatés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !