•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Congrès autorise les familles du 11 septembre à poursuivre l'Arabie saoudite

Les attentats du 11 septembre 2001

Les attentats du 11 septembre 2001

Photo : Sean Adair/Reuters

Reuters
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Chambre américaine des représentants a voté vendredi une loi autorisant les familles des victimes des attentats du 11 septembre 2001 à réclamer en justice des dommages et intérêts à l'Arabie saoudite.

La Maison-Blanche a réaffirmé dans le même temps que le président Barack Obama opposerait son veto à ce texte.

Les sénateurs ont déjà approuvé à l'unanimité le Jasta [Justice Against Sponsors of Terrorism Act] en mai dernier.

Les opposants à cette loi estiment qu'elle risque de nuire aux relations entre Washington et Riyad, partenaire stratégique des États-Unis au Moyen-Orient, et de déboucher sur des mesures de représailles de la part du royaume wahhabite.

Quinze des 19 auteurs des attentats du 11 septembre à New York et Washington étaient Saoudiens. L'attaque a été commanditée par Al-Qaïda et aucune enquête américaine n'a jusqu'à présent conclu à un soutien des autorités saoudiennes.

Une commission du Congrès américain a rendu public en juillet un passage longtemps resté secret du rapport officiel sur les attentats qui examinait d'éventuels liens entre les auteurs des attaques et les autorités saoudiennes.

Ces liens n'ont pu être confirmés de source indépendante, a-t-elle dit à propos de ces 28 pages classées « secret défense » du rapport d'enquête de 2002 sur les attaques qui ont fait près de 3000 morts.

Le 11 septembre 2001, 15 ans plus tard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !