•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cigales visibles une fois tous les 17 ans entendues à Toronto

Une cigale Magicicada (archives)

Une cigale Magicicada (archives)

Photo : Dave Ellis/AP/The Free Lance-Star

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les habitants de la région de Toronto peuvent entendre chanter cet été une espèce toute particulière de cigale dont les oeufs prennent 17 ans avant d'éclore.

L'insecte appelé Magicicada reste sous terre pendant tout ce temps.

Les experts ne savent pas ce qui explique cette longue période de gestation, dit le biologiste Tim Cooey, du Centre des sciences de l'Ontario, à Toronto.

« Ce sont les seuls insectes à avoir un cycle de vie si particulier. »

— Une citation de  Tim Cooey, biologiste au Centre des sciences de l'Ontario

Les cigales Magicicada sont aussi entendues aux États-Unis cette année.

La chaleur intense cet été a pu accélérer leur développement, selon M. Cooey, puisqu'elles attendent que la température du sol atteigne 18 degrés Celsius avant d'en émerger. Mais il ne croit pas que leur apparition cette année soit liée au réchauffement de la planète.

Le biologiste précise qu'une autre espèce de cigale apparaît tous les 13 ans, mais que la plupart de ces insectes se reproduisent chaque année en Ontario.

Seuls les mâles Magicicada chantent, pour attirer les femelles. Leur chant ressemble au vrombissement de fils électriques à haute tension.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !