•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un calendrier pour aider les femmes victimes d'agression au N.-B.

Une photographie boudoir de Lise Mazerolle

Une photographie boudoir de Lise Mazerolle

Photo : Gracieuseté de Lise Mazerolle

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Il existe des calendriers promotionnels, des calendriers municipaux, des calendriers de pompiers. Le 21 octobre, un calendrier un peu particulier sera lancé à Riverview au Nouveau-Brunswick. On pourra y voir des photos de femmes mêlants féminité, douceur, sensualité et émotions.

Un texte de Sophie DésautelsTwitterCourriel

Depuis janvier, Lise Mazerolle offre des séances de photographie boudoir. Elle a décidé de lancer le calendrier « lingerie calendar 2017 » pour aider les femmes à se libérer des jugements, de leurs peurs et se sentir confiantes.

Elle-même victime d'une agression sexuelle par un homme entré par infraction dans sa maison il y a 13 ans, cette photographe professionnelle a décidé d'exorciser ses peurs et dévoiler ce qu'elle garde caché depuis longtemps. Elle veut par la même occasion aider les femmes à se sentir bien dans leur peau.

« C'est en photographiant les femmes que je me suis apperçu que 99,9 % des femmes ont une fissure. On a toutes une fissure quelconque. Quand je parle de fissure c'est que l'abus il y en a sous tellement de différentes formes et pour différentes raisons », explique Mme Mazerolle. 

Pour cette photographe professionnelle, la plupart des femmes ont besoin de retrouver une estime de soi et elles n'ont pas souvent l'occasion de le faire.

« C'est très difficile je trouve de nos jours, car on vit sur une société qui est très dure sur la femme, sur le corps de la femme. Je me suis aperçu que les femmes avaient ce besoin-là et c'est pourquoi j'ai décidé de les exposer d'une différente façon », soutient-elle.

Chaque photo a un ''statement'' qui décrit vraiment une forme de défence contre l'abus.

Une citation de :Lise Maserolle

Revendiquer le droit d'être belle et désirable

Lise Mazerolle a donc fait un appel à des femmes qui ont vécu une situation d'abus ou d'agression, ou qui connaissent quelqu'un qui a été une victime. C'est dans un esprit d'entraide et de solidarité qu'elles ont accepté de se faire photographier.

Les photos vont être très différente de ce qui se fait en photographie boudoir. L'agresseur de Lise Mazerolle a terminé de purger sa peine et est maintenant libre. Elle l'a d'ailleurs croisé à trois reprises.

« Tu peux rester victime puis t'acharner sur ton sort, mais ça ne te mène nulle part car tu donnes encore le pouvoir à l'agresseur », dit-elle. 

Le lancement du calendrier aura lieu le 21 octobre prochain au Cocoa Room de Riverview. Tous les profits seront versés au centre de prévention de la violence du Comté de Kent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie