•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Couillard évoque le bâillon pour faire adopter le projet de loi sur l'aide sociale

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, défend le projet de loi 70 sur la formation et l’emploi, à Gatineau, en marge du caucus du PLQ.

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, défend le projet de loi 70 sur la formation et l’emploi, à Gatineau, en marge du caucus du PLQ.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement Couillard brandit la menace du bâillon pour faire adopter son projet de loi sur l'aide sociale.

Le projet de loi 70 prévoit notamment des sanctions pour les nouveaux prestataires aptes au travail qui refusent des mesures d'employabilité.

Deux partis d'opposition, le Parti québécois (PQ) et Québec solidaire (QS), étirent les procédures à l'étape de l'étude article par article en commission parlementaire, après près de 100 heures de travaux.

Mercredi, en marge du caucus des députés libéraux à Gatineau, le premier ministre Philippe Couillard a accusé l'opposition de faire de l'obstruction. Il a exigé que les travaux avancent, sinon il fera adopter le projet de loi en vertu des règles prévues pour y arriver.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !