•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas question de toucher à la taxe pour acheteurs étrangers, dit Christy Clark

La première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark
La première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark Photo: La Presse canadienne / Darryl Dyck

Malgré des critiques dans le milieu, la première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark, ne compte pas modifier la taxe immobilière de 15 % imposée aux acheteurs étrangers dans la région du Grand Vancouver depuis la fin juillet.

Bien que la première ministre confirme qu'il est trop tôt pour déterminer l'impact réel de la nouvelle taxe, elle affirme que le secteur prend exactement la direction que son gouvernement avait souhaité, car le marché a montré des signes de ralentissement le mois dernier.

Selon les plus récentes données de l'Association immobilière du Grand Vancouver à la fin août, le nombre de ventes a diminué d'environ 23 % en un mois, et les prix ont augmenté moins rapidement que durant la dernière année.

Confortée par les premiers résultats, Christy Clark a déclaré qu'elle souhaitait mener l'offensive plus loin, notamment en mettant en place des mesures pour encourager les premiers achats immobiliers.

Et il ne sera pas question uniquement de prix, mais aussi d'offre. Pour l'heure, à Vancouver, le taux d'inoccupation des logements reste aux alentours de un pour cent.

Colombie-Britannique et Yukon

Immobilier