•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Galerie des Nanas à Danville se transformera en musée

La galerie des Nanas, à Danville
La galerie des Nanas, à Danville Photo: ICI Estrie/Guylaine Charette
Radio-Canada

La Galerie des Nanas se transformera en musée interactif, confirme l'un des fondateurs de cette petite galerie d'art installée à Danville, Jean-Robert Bisaillon. Le but est de favoriser une meilleure mise en valeur de la collection permanente et du travail de l'artiste Martine Birobent, décédée au printemps dernier. 

« Les thématiques qu'elle abordait étaient des thématiques vivantes, qui touchent la condition des femmes et des enfants. Même si l'artiste est morte, l'oeuvre n'est pas morte », soutient-il. 

Ce dernier croit que l'endroit a tout le potentiel de devenir un lieu exceptionnel. « De l'interaction avec les familles, les jeunes, les populations handicapées; ça pourrait devenir un lieu véritablement unique au Québec », croit-il. 

Changer la mission de la galerie demande cependant du temps. M. Bisaillon étudie d'ailleurs la possibilité de déménager d'immeuble. Selon lui, le nouveau musée pourrait voir le jour dans un an et demi. 

La petite histoire de la Galerie 

C'est en 2011 que Jean-Robert Bisaillon et sa conjointe, Martine Birobent, ont fondé la Galerie des Nanas.

Au début, on était vu comme des spoutniks! Une galerie d'art brut, d'art outsider en milieu rural, c'était quelque chose d'extrêmement osé. 

Jean-Robert Bisaillon

Martine Birobent, artiste multidisciplinaire, a appris en janvier dernier qu'elle avait un cancer fulgurant. Elle est décédée en mars 2016. Pour Jean-Robert Bisaillon, il est essentiel de continuer à soutenir le travail des femmes, comme le faisait sa conjointe. 

Avec les informations d'Anik Moulin

Estrie

Arts