•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manque de financement chez Autism'aide Estrie, malgré les besoins

Manque de financement chez Autism'aide Estrie, malgré les besoins
Radio-Canada

Faute de moyens, la spacieuse résidence Autism'aide à Sherbrooke accueille seulement neuf enfants à la fois, et ce, les samedis et dimanches. Pour l'instant, impossible d'ouvrir durant les jours de semaine.

« Il y a vraiment un manque de ressources, un manque d'aide. Des coupures dans les écoles, des coupures dans les services de santé et des services sociaux qui font qu'on est toujours laissés à nous-mêmes », déplore Hélène Quigley.

Elle-même est la maman d'un enfant autiste, Thomas, âgé de 14 ans. Elle apprécie d'un côté les moments de répit offerts les fins de semaine, les congés fériés et les congés scolaires de la maison Autism'aide Estrie. Mais de l'autre, elle est vite rattrapée par la réalité.

« Les parents doivent être très débrouillards. Ils doivent se trouver des ressources eux-mêmes, et souvent, les parents viennent à bout de souffle », confie-t-elle.

Des parents à bout de souffle, surtout lorsque leur enfant atteint l'âge de 21 ans et qu'il sort du milieu scolaire.

« Les participants qui étaient à temps plein dans le milieu scolaire se retrouvent avec aucun endroit où aller et chez nous, on a la maison qui est libre du lundi au vendredi qui pourrait accueillir cette clientèle-là », soutient la directrice générale d'Autism'aide Estrie, Christine Houde.

Christine Houde, directrice générale d'Autism'Aide EstrieChristine Houde, directrice générale d'Autism'Aide Estrie Photo : ICI Estrie

Pour se financer

Autism'aide Estrie organise le 8 septembre la 2e édition de « Je roule pour l'autisme ». L'activité de financement est une randonnée à vélo illuminée sur le réseau de la rivière Magog. Le coût pour y participer est de 150 $. 

Il n'y a pas que les ressources qui subissent des compressions budgétaires.

Au-delà de ça, il y a des gens qui avaient nos services et qui ont arrêté de les utiliser par manque de financement. Ces gens-là reçoivent par mois un montant du gouvernement et ils ont eu des coupures dernièrement.

Christine Houde 

D'autant plus que le temps passé chez Autism'aide Estrie est une pause pour les parents, mais aussi pour les enfants, ajoute Hélène Quigley.

« C'est un répit pour lui aussi dans le sens que lui, quand il vient ici, il a du plaisir. C'est l'fun. Il y a des activités structurées parce que nous, on ne peut pas faire des activités avec lui tout le temps », mentionne-t-elle.

Estrie

Santé publique