•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les conservateurs remportent la circonscription de Scarborough-Rouge River

Le leader du parti conservateur ontarien, Patrick Brown, en compagnie du nouveau député de Scarborough-Rouge River, Raymond Cho.
Le leader du parti conservateur ontarien, Patrick Brown, en compagnie du nouveau député de Scarborough-Rouge River, Raymond Cho. Photo: La Presse canadienne / PC/Chris Young
Radio-Canada

Le conservateur Raymond Cho a été élu hier dans la circonscription de Scarborough-Rouge River.

Malgré une fin de campagne controversée, les progressistes-conservateurs font ainsi un gain sur les libéraux. Le conseiller municipal de Toronto de 79 ans deviendra le nouveau député à Queen's Park. Il succèdera ainsi au libéral Bas Balkissoon, qui a démissionné soudainement en mars, sans donner de raison.

Un texte de Julie-Anne LamoureuxTwitterCourriel

Il s'agit d'une victoire sans équivoque qui permet aux conservateurs d'avoir enfin un siège à Toronto.

Ensemble, nous écrivons une page d'histoire.

Raymond Cho, député élu de Scarborough Rouge River

 Raymond Cho a en effet obtenu 39 % des voix contre 29 % pour le libéral Piragal Thiru. Le candidat néo-démocrate Neethan Shan, qui était arrivé deuxième à l'élection de 2014, obtient 27 % des voix.

Premier test majeur pour Patrick Brown

Il s'agissait d'un test important pour le chef conservateur, Patrick Brown, qui est à la tête du parti depuis mai 2015. Son parti a remporté les deux dernières élections partielles mais dans les deux cas - Whitby-Oshawa et Simcoe Nord - il s'agissait de circonscriptions déjà conservatrices.

La victoire dans Scarborough-Rouge River permet au parti d'aller chercher un nouveau siège.

Kathleen Wynne ne peut tenir aucune circonscription pour acquis.

Patrick Brown, chef du PC

Le chef Patrick Brown a pourtant eu une dernière semaine de campagne très difficile.

Une lettre qu'il a signée, promettant l'abolition du programme d'éducation sexuelle dans l'éventualité d'un gouvernement conservateur, a circulée dans la circonscription durant la campagne. Le programme d'éducation mis en place par les libéraux l'automne dernier est très impopulaire à Scarborough-Rouge River, circonscription composée en grande proportion de gens issus de minorités visibles.

Patrick Brown, qui n'était auparavant jamais allé jusqu'à promettre l'abolition du programme, a d'ailleurs fait volte-face et tenté de prendre ses distances de la lettre quelques jours plus tard. Il s'est excusé, affirmant qu'elle ne reflétait pas sa position et qu'il n'avait pas l'intention d'abolir le programme.

Les libéraux l'ont accusé de jouer sur deux fronts pour conquérir l'électorat de Scarborough-Rouge River et les Ontariens plus modérés.

Énorme perte pour les libéraux

Les libéraux ont donc perdu un siège et se retrouvent avec 57 sièges à l'Assemblée législative de l'Ontario. La circonscription était libérale depuis sa création en 1999. Leur défaite ne change toutefois pas la nature du gouvernement, qui demeure majoritaire. À mi-mandat, les libéraux demeurent toutefois impopulaires dans les sondages et avaient bien besoin d'une victoire.

Les résultats dans Scarborough-Rouge River sont décevants et seront source de réflexion pour moi.

Kathleen Wynne, première ministre

La première ministre Kathleen Wynne admet que les libéraux ont entendu beaucoup de commentaires négatifs des électeurs durant la campagne au sujet des tarifs d'électricité qui sont un « défi [financier] grandissant pour les gens », dit-elle.

Les progressistes-conservateurs ont maintenant 29 sièges et le NPD, 20 sièges.

Lors des élections générales de 2014, les libéraux l'avaient emporté avec 39 % des voix, le néo-démocrate Neethan Shan était arrivé deuxième avec 31 % des votes et le progressiste-conservateur Raymond Cho était troisième avec 28 %.

Une autre élection complémentaire doit avoir lieu dans Ottawa-Vanier à la suite de la démission de Madeleine Meilleur. La première ministre Kathleen Wynne a jusqu'en décembre pour annoncer la date de l'élection.

Nord de l'Ontario

Politique provinciale