•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les méfaits de la fonte du pergélisol en Russie

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une femme se tient parmi des rennes sur la péninsule de Yamal, au nord du cercle polaire. (Archives)

Une femme se tient parmi des rennes sur la péninsule de Yamal, au nord du cercle polaire. (Archives)

Photo : Reuters / Denis Sinyakov

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des virus et des bactéries refont surface dans le Grand Nord russe, libérant des spores de la maladie du charbon communément appelée anthrax.

Au début du mois d'août, les autorités locales avaient identifié près de 20 personnes infectées et environ 90 autres avaient été placées en observation.

Selon des scientifiques, la résurgence des bactéries et des virus serait attribuable au dégel du pergélisol causé par le réchauffement climatique. Regardez le reportage de Raymond Saint-Pierre.

Virus géant trouvé dans du pergélisol de 30 000 ans et qui a réussi à infecter une amibe lorsque raniméAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Virus géant trouvé dans du pergélisol de 30 000 ans et qui a réussi à infecter une amibe lorsque ranimé

Photo : Courtoisie: Julia Bartoli et Chantal Abergel, IGS et CNRS-AMU

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !