•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouveaux cours de santé mentale au Collège militaire de Kingston

Le Collège militaire royal du Canada à Kingston

Le Collège militaire royal du Canada à Kingston

Photo : Frédéric Pepin / Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Collège militaire royal du Canada offrira des cours aux cadets pour les aider à mieux gérer la pression. Cet ajout au curriculum survient alors que l'établissement est ébranlé par la mort subite de quatre de ses étudiants et ex-étudiants en cinq mois. Dans ce contexte, le nouveau cours fait réagir.

Ce cours sera donné à tous les cadets de la 1re année au Collège militaire royal du Canada dès la rentrée, mardi prochain.

C'est un programme qui concerne la santé mentale et l'aptitude (d'un cadet) à confronter l'adversité et le stress.

Une citation de :Brigadier-général Sean Friday, commandant, Collège militaire royal du Canada

Le Collège ne confirme pas que les étudiants et ex-étudiants se sont enlevé la vie. Il explique que deux enquêtes à l'interne sont en cours.

Mais selon le journal La Presse, le sous-lieutenant Éric Leclerc s'est suicidé à la base militaire de Borden au nord de Toronto après son entraînement à Kingston.

Et dans l'avis de décès de Matthew Sullivan, 19 ans, la famille demande de faire un don à l'Association pour la santé mentale de Saint John au Nouveau-Brunswick, sa ville natale, plutôt que d'envoyer des fleurs.

Une initiative « insultante » ?

Le colonel à la retraite et avocat Michel Drapeau dénonce cette initiative du Collège militaire royal du Canada.

Je trouve ça insultant. Ceci suggérerait que des gens qui se sont présumément enlevé la vie étaient des personnes de faible caractère, pas capables d'assumer les pressions associées avec un stage d'étude au collège militaire.

Une citation de :Michel Drapeau, colonel à la retraite et avocat

Michel Drapeau réclame plutôt un examen indépendant de l'institution et de ses pratiques « pour s'assurer qu'il n'y a pas rien qui cloche ».

Le Collège explique que ce nouveau cours est en préparation depuis plusieurs mois, soit avant la mort des quatre hommes.

Le commandant Sean Friday assure qu'il est prêt à appliquer toutes les recommandations qui seront faites par les deux commissions d'enquête en cours pour éviter que de tels drames se reproduisent.

- Avec les informations de Frédéric Pepin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario