•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Phytimpact mise sur les ingrédients actifs du bleuet en milieu nordique

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le projet de Phytimpact est présenté à des intervenants socioéconomiques de la région de Sept-Îles.

Le projet de Phytimpact est présenté à des intervenants socioéconomiques de la région de Sept-Îles.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'entreprise de biotechnologie Phytimpact compte investir 6 millions de dollars dans la région de Sept-Îles pour développer des produits dérivés du bleuet.

À Sept-Îles, jeudi, les dirigeants de l'entreprise ont avoué qu'ils travaillent depuis trois ans sur leur projet.

La compagnie prépare une étude de faisabilité pour l'implantation d'une usine capable d'extraire les ingrédients actifs du bleuet.

Les bleuets ont diverses propriétés nutritives et pharmaceutiques.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les bleuets ont diverses propriétés nutritives et pharmaceutiques.

Photo : Radio-Canada / Archives

Le président de Phytimpact, Laurent Morin, fait valoir que des expositions spécialisées aux États-Unis et ailleurs montrent que les produits naturels de qualité trouvent de plus en plus de débouchés.

Il précise que le bleuet a notamment le pouvoir de contrôler la glycémie, soit le taux de sucre dans le sang.

La science emmène tellement de nouveautés, puis tellement de potentiel, que oui, il y a des choses qu'on peut faire.

Laurent Morin, président, Phytimpact

Phytimpact se donne comme mission le développement et la fabrication d'ingrédients actifs pour les marchés des nutraceutiques et de la cosmétique.

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier se réjouit de l'intérêt manifesté par le promoteur. Selon lui, il s'agit d'une avancée vers la diversification économique de la région.

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier.

Photo : Radio-Canada

En partenariat local, l'entreprise cultive du bleuet sauvage sur une superficie de 220 hectares, près de Sept-Îles. Le projet créerait une trentaine d'emplois dans la région.

Elle compte se démarquer au moyen de formulations exclusives de petits fruits récoltés dans la forêt boréale.

Un texte de Louis Garneau, avec les informations d'Alix-Anne Turcotti

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec