•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des résidents de Fort McMurray retournent dans les secteurs les plus touchés par le feu

Le quartier Beacon Hill à Fort McMurray, un des plus touchés par les feux de forêt de mai 2016.

Le quartier Beacon Hill à Fort McMurray, un des plus touchés par les feux de forêt de mai 2016.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Près de quatre mois après que le feu de forêt de Fort McMurray les eut chassés de leur domicile, des centaines de familles des secteurs Abasand et Beacon Hill, parmi les plus dévastés, ont pu rentrer chez eux.

Karen Kelly et sa fille Zoe se sont rendues dans Abasand avant la date officielle du retour pour inscrire à la craie dans les rues un mot de bienvenue. Les deux habitaient chez des proches à Terre-Neuve depuis le mois de mai.

Karen Kelly et sa fille Zoe ont inscrit dans les rues des mots de bienvenue pour le retour des résidents des quartiers les plus durement touchés.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Karen Kelly et sa fille Zoe ont inscrit dans les rues des mots de bienvenue pour le retour des résidents des quartiers les plus durement touchés.

Photo : ICI Radio-Canada/David Thurton

« Ça fait trois mois que nous ne sommes plus à la maison, a affirmé Karen Kelly. C'est le temps de rentrer. »

La plupart de leurs voisins ne sont toutefois pas réinstallés à Fort McMurray de manière permanente : ils s'affairent encore à nettoyer les dégâts causés par la fumée de l'incendie.

Un accès contrôlé

Les résidents de ces deux quartiers ne sont pas encore tous autorisés à rentrer.

L'accès à 242 maisons dans Abasand et Beacon Hill demeure interdit, et le retour au quartier Waterways, le troisième plus touché, est limité parce que la zone est encore considérée comme dangereuse. Environ 85 % des maisons de ce secteur ont été réduites en cendres.

La mairesse Melissa Blake a reconnu qu'il s'agissait d'un jour amer pour bien des résidents.

« Je me tiens ici devant vous, et j'ai des sentiments partagés quant à cette journée de célébration », a-t-elle affirmé. « C'est un long parcours. Je serai satisfaite quand nous serons tous rentrés à la maison. »

Le feu de forêt de Fort McMurray a détruit 2400 maisons et édifices, et forcé l'évacuation de 90 000 résidents.

Feu de forêt à Fort McMurray

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !