•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vancouver : 86 % des drogues testées à Insite contiennent du fentanyl

Le centre d'injection supervisée Insite, à Vancouver

Le centre d'injection supervisée Insite, à Vancouver

Radio-Canada

La grande majorité des drogues dans les rues de Vancouver contiennent du fentanyl, selon la Régie de la santé de la région.

Une nouvelle étude de Vancouver Coastal a révélé mercredi que 86 % des drogues testées pendant une période de quatre semaines au centre d'injection supervisée Insite contenaient du fentanyl.

« Cela confirme ce qu'on soupçonnait [...] les drogues dans les rues de Vancouver sont énormément contaminées par le fentanyl », a affirmé le Dr Mark Lysyshyn, de la Régie de la santé.

Des dépistages de drogues gratuits sont offerts à Insite cet été pour la première fois dans le cadre d'un projet pilote. Les données de Vancouver Coastal proviennent de 173 dépistages effectués entre le 7 juillet et le 3 août.

90 % de l'héroïne est touchée

Selon un communiqué de la régie de la santé, 90 % des substances contenant de l'héroïne contenaient aussi du fentanyl. La cocaïne et la méthamphétamine en cristaux ont été moins testées et contenaient une quantité moindre de l'analgésique opioïde.

M. Lysyshyn a soutenu que les données démontrent que les consommateurs de drogues doivent s'attendre au pire lorsqu'ils utilisent des drogues.

« Ça peut les aider à comprendre les risques et à prendre des décisions, comme s'ils devraient se munir d'une trousse de naloxone, s'injecter à Insite, ou avoir un ami à jeun avec eux », a-t-il ajouté.

Il a souligné que les personnes qui viennent faire tester leurs drogues à Insite ont plus tendance à soumettre des substances qu'ils soupçonnent d'être contaminées par le fentanyl.

Vancouver Coastal a révélé les résultats de son étude à l'occasion de la Journée internationale de sensibilisation aux surdoses.

Les surdoses continuent d'augmenter

La Colombie-Britannique a connu au cours des sept premiers mois de 2016 une hausse de presque 75 % de morts liées aux stupéfiants par rapport à la même période en 2015, soit 433 décès.

Selon la province, 238 surdoses mortelles entre janvier et juin dernier seraient liées au fentanyl, soit une hausse de 250 % par rapport aux six premiers mois de l'année dernière.

Le médecin en chef de la Colombie-Britannique a déclaré l'état d'urgence en santé publique en avril dernier, en réponse au nombre croissant de surdoses.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Colombie-Britanique

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Colombie-Britanique.