•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des chirurgiens souhaitent que les brosses à barbecue soient retirées du marché

Les poils de métal peuvent se détacher de la brosse et se retrouver dans les aliments, causant des risques de blessures.

Les poils de métal peuvent se détacher de la brosse et se retrouver dans les aliments, causant des risques de blessures.

Photo : CBC

Radio-Canada

Des chirurgiens encouragent les amateurs de barbecue à jeter leurs brosses de nettoyage pour les grilles. Beaucoup d'entre eux souhaitent même qu'elles soient carrément retirées du marché.

Des filaments en métal peuvent se détacher de ces brosses, s'attacher à la grille de cuisson et se retrouver dans les aliments. Ils peuvent ensuite se loger dans la langue du consommateur, dans son oesophage ou ailleurs dans son système digestif.

Le Dr Ian Dempsey, un oto-rhino-laryngologiste de Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, indique que seuls des chirurgiens peuvent alors intervenir et que l'opération est délicate.

C'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin, mais dans ce cas-ci, la botte de foin, c'est votre langue.

Le Dr Ian Dempsey, oto-rhino-laryngologiste

« C'est un organe où il est difficile d'opérer », dit-il.

En fait, le Dr Dempsey compare l'opération au fait d'enlever une aiguille d'acupuncture d'un pamplemousse, sans endommager le fruit.

Une préoccupation pour les spécialistes

Les brosses à barbecue sont devenues un tel problème que les membres de la Société canadienne d'oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale en ont discuté lors de leur dernière assemblée générale annuelle.

« Personne n'a trouvé de façon sécuritaire et efficace de les enlever du corps d'un patient. Vaut donc mieux les éviter », ajoute le Dr Dempsey.

Il dit que les hôpitaux d'Halifax doivent traiter un ou deux patients par semaine pour des situations du genre.

Dans la majorité des cas, les urgentologues en service peuvent enlever les morceaux de métal, mais dans certains cas, ils sont enfoncés si profondément dans un organe qu'il faut recourir à des chirurgiens.

Une douleur perçante

Ç'a été le cas pour Lisa Wadden, il y a deux ans.

La femme de Dartmouth mangeait un hamburger que son mari avait cuisiné sur le gril quand elle a senti une douleur vive dans sa gorge.

Un fil de métal de 1,5 cm de long est logé dans la gorge de Lisa Wadden depuis 2 ans.

Un fil de métal de 1,5 cm est logé dans la gorge de Lisa Wadden depuis deux ans.

Photo : Lisa Wadden

« Chaque bouchée causait une souffrance folle », dit-elle.

C'est comme si on me piquait chaque fois que j'avalais de la nourriture.

Lisa Wadden, patiente du Dr Dempsey

Des examens aux rayons X ont montré un filament de métal de 1,5 cm de long logé dans sa gorge. En quatre mois, Lisa Wadden a dû se soumettre à de nombreux tests d'imagerie et à deux opérations, qui n'ont pas permis d'enlever le morceau de métal.

Son médecin, le Dr Dempsey, lui a plutôt recommandé d'attendre que des tissus cicatriciels se forment autour du fil, afin de réduire la douleur.

Le bout de métal est toujours logé dans sa gorge, mais au moins, Lisa Wadden dit qu'elle ne sent plus une douleur constante.

Une solution de rechange aux brosses

Denis Pelletier, de l'entreprise DMP-BBQ, propose un moyen d'éviter complètement le brossage.

« Quand on a fini de servir du barbecue, on peut l'allumer à feu intense pendant quelques minutes. Je dirais que 99 % des aliments qui vont rester sur la grille vont brûler, se carboniser. Après ça, on peut prendre, quand il est très froid, un chiffon pour juste enlever la cendre qui reste », explique M. Pelletier.

Pour les gens qui tiennent à brosser quand même la grille, Denis Pelletier ajoute qu'il n'est pas nécessaire d'y aller vigoureusement après la carbonisation des résidus. Il leur conseille aussi de s'assurer que leur brosse est de bonne qualité et en bon état.

Acadie

Santé