•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Violence conjugale : Ottawa pourrait s'inspirer d'une loi manitobaine

image générique d'une main

Photo : CBC

Radio-Canada

Le gouvernement fédéral pourrait s'inspirer d'une loi manitobaine afin de mieux appuyer les victimes de violence conjugale.

En vertu d'une loi entrée en vigueur en juin 2016 au Manitoba, les victimes de violence conjugale ont le droit à 10 jours de congé - dont jusqu'à cinq jours rémunérés - afin de faciliter l'accès à des services dont ils ont besoin.

Le Manitoba est la seule juridiction en Amérique du Nord à offrir des congés rémunérés aux victimes de violence conjugale pour leur permettre d'obtenir, entre autres, des soins médicaux et des services juridiques.

Selon une note interne du ministère fédéral du Travail, obtenu grâce à une demande d'accès à l'information, le Premier ministre Justin Trudeau a mandaté la ministre MaryAnn Mihychuk de proposer des modifications au Code canadien du travail pour donner aux employés le droit de demander des modalités de travail flexible.

Un porte-parole chez Ressources humaines et Développement social Canada (RHDSC) confirme que des fonctionnaires fédéraux ont contacté le gouvernement du Manitoba afin d'en apprendre plus sur les congés offerts aux victimes de violence conjugale, en vue de la préparation d'un rapport qui sera publié le mois prochain.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Politique fédérale