•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Politiques LGBT : de la place à amélioration, selon des militants albertains

La bandera de la comunidad LGBT Photo: Niranjan Shrestha
Radio-Canada

En cette semaine de rentrée, les conseils scolaires albertains n'obtiennent pas tous la note de passage en ce qui a trait à leurs nouvelles politiques d'inclusion des élèves LGBT. C'est la conclusion que tirent l'organisme Public Interest Alberta (PIA) et le professeur adjoint en études de politiques éducatives à l'Université de l'Alberta, Kris Wells.

À la demande du ministre albertain de l'Éducation, les conseils scolaires devaient développer une politique pour protéger et soutenir les élèves LGBT et les mettre en application dans leurs écoles.

Le sigle LGBT (lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres) désigne l'ensemble des personnes dont l'orientation sexuelle est autre qu'hétérosexuelle

Des représentants de PIA et Kris Wells ont analysé les politiques d'intégration d'une douzaine de conseils scolaire selon des critères prédéterminés; par exemple, la conformité à la loi provinciale, le respect de la vie privée des élèves et l'offre de services pour répondre aux besoins des minorités sexuelles.

« Des politiques comme celle du conseil scolaire public de Red Deer devraient servir de modèle pour les autres conseils scolaires », a affirmé Kris Wells. « En revanche, la politique du conseil scolaire catholique de Saint-Albert comprend un appel à la chasteté. C'est troublant et inapproprié en 2016 ».

Notes attribuées à 4 conseils scolaires albertains

Conseil scolaire public de Red Deer : A
District scolaire de Lethbridge no 51 : B
Conseil scolaire catholique et district de Grande Prairie : D-
Conseil scolaire catholique de Saint-Albert : F

Tous les conseils ne sont pas cependant à montrer du doigt. Kris Wells a souligné que les conseils scolaires publics de Calgary et d'Edmonton sont des exemples à suivre dans la mesure où des consultants en orientation et identité sexuelle sont disponibles pour aider les élèves dans les écoles.

Les militants estiment que les politiques ne devraient pas s'appliquer seulement aux élèves, mais également aux parents, aux enseignants et au personnel dans son ensemble.

« Encore en 2016, ici même en Alberta, des enseignants LGBT se font renvoyer. Ç'est d'autant plus important qu'eux aussi soient inclus dans les politiques LGBT. »

Quelle note pour le ministre de l'Éducation?

Le ministre de l’Éducation David EggenLe ministre de l’Éducation David Eggen Photo : ICI Radio-Canada

Le professeur de l'Université de l'Alberta Kris Wells donne un « C » au ministre de l'Éducation David Eggen.

Il juge que les objectifs fixés aux conseils scolaires pour protéger la diversité sexuelle dans les écoles sont très bons, mais que trop souvent, les politiques adoptées ne sont pas à la hauteur.

Kris Wells voudrait que le ministre force la main des conseils scolaires les plus réticents et qu'il mette de l'avant les meilleures politiques. À cela, David Eggen répond qu'il préfère attendre de voir ce qui se passera à la rentrée.

Alberta

Éducation