•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saint-Marc-du-Lac-Long prend les grands moyens pour freiner sa dévitalisation

La municipalité de Saint-Marc-du-Lac-Long
La municipalité de Saint-Marc-du-Lac-Long Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La municipalité de Saint-Marc-du-Lac-Long, dans le Témiscouata, prend les grands moyens pour attirer de jeunes familles en embauchant une agente de recrutement.

Cette nouvelle employée de la municipalité travaillera à temps plein afin de recruter de jeunes familles de l'extérieur de la région et les aider à s'installer dans le village d'environ 400 habitants.

« Il s'agira de faire des approches auprès de familles avec des enfants d'âge scolaire afin de les inviter à venir demeurer à Saint-Marc. Elle fera aussi l'accompagnement pour les familles qui choisiront de venir et les aidera à s'intégrer dans la communauté », explique la mairesse de Saint-Marc-du-Lac-Long, Martine Lévesque.

Les jeunes s'en vont vers la ville et la population est vieillissante.

Martine Lévesque, mairesse de Saint-Marc-du-Lac-Long

L'objectif est d'attirer deux ou trois nouvelles familles par année. Ce projet-pilote coûtera environ 60 000 dollars, dont une partie sera financée par la MRC de Témiscouata.

L'école Saint-MarcL'école Saint-Marc Photo : Radio-Canada

La mairesse de Saint-Marc-du-Lac-Long, Martine Lévesque mentionne que le projet cible des familles de Montréal et du Nouveau-Brunswick, principalement. Elle souligne aussi l'importance d'une telle démarche.

« On est présentement en situation de dévitalisation et la municipalité a beaucoup de diffculté à garder ses jeunes familles. À cause de ça, les classes de l'école primaire sont en danger de fermeture », affirme-t-elle.

Les deux classes de l'école primaire de Saint-Marc-du-Lac-Long restent ouvertes pour la prochaine année scolaire, même si elles n'ont pas le minimum de six élèves normalement requis.

Est du Québec

Société