•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une équipe de hockey au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue?

Patins

Équipement de hockey.

Photo : Matine Laberge

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue souhaite faire partie de la Ligue collégiale de hockey. L'établissement scolaire prévoit déposer une lettre d'intention au cours des prochains jours. Le principal objectif est de garder les jeunes joueurs de hockey dans la région.

Avec les informations de Jean-Marc BelzileTwitterCourriel

Actuellement, une quinzaine de joueurs de l'Abitibi-Témiscamingue évoluent dans différentes équipes collégiales à travers le Québec. Le cégep doit maintenant prouver qu'il a les infrastructures et le financement nécessaire pour obtenir sa place.

Une équipe collégiale coûte entre 120 et 150 000 $ par année. Le directeur général du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, Sylvain Blais, est confiant de trouver l'argent nécessaire. « Je vais taire notre montage financier jusqu'à ce qu'on sache qu'on a une équipe ou pas. Je suis assez confiant qu'on va être en mesure. Bien sûr, le cégep va mettre un peu d'argent là-dedans, comme il le fait pour toutes les autres équipes en toute équité. On va être capable de faire un montage financier qui va permettre à l'équipe collégiale de bien vivre », affirme-t-il.

Cédéric Godbout-Parent, qui est originaire de Rouyn-Noranda, évolue actuellement pour le Cégep André-Laurendeau au sein de la Ligue collégiale. Il assure qu'il serait demeuré dans la région s'il avait pu. « Certainement, je trouve qu'on a le potentiel au niveau hockey pour compétitionner dans cette ligue-là, assure-t-il. Si le cégep veut embarquer dans un beau projet de même, je trouve ça très bien. »

Si sa demande est acceptée, le cégep espère pouvoir présenter une équipe pour la saison 2018-2019.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !