•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cynthia Massé remporte le Prix du récit Radio-Canada 2016

L'auteure Cynthia Massé

L'auteure Cynthia Massé

Photo : Chantal Lamontagne

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La jeune Cynthia Massé (Nouvelle fenêtre), originaire de Sorel-Tracy, est la lauréate du Prix du récit Radio-Canada 2016 pour son texte Le réfrigérateur, l'histoire d'une fille qui tente de déjouer les troubles alimentaires et les obsessions de sa colocataire.

La nuit, le réfrigérateur fait un son d'enfer. Le cri de l'électroménager résonne comme une mélodie. Le frigo chante sa solitude extrême alors que Roxane se couche et essaie d'ignorer son appel. De vrombissements douteux à claquement léger, jamais il ne cesse d'entrecouper son sommeil. Elle a souvent envie de se lever pour le débrancher, mais il faut faire la paix avec lui. Elle essaie de l'apprivoiser, mais surtout d'oublier sa présence.

Extrait du récit « Le réfrigérateur », de Cynthia Massé

Une écriture simple, cohérente et touchante

Le jury, composé du romancier et psychanalyste Maxime-Olivier Moutier, de l'ancienne danseuse étoile collaboratrice du club de lecture de Plus on est de fous, plus on lit! Geneviève Guérard et du dramaturge Mani Soleymanlou, a choisi à l'unanimité de récompenser ce texte « original et d'une douce intelligence » pour son écriture « unique, contemporaine et audacieuse » et « son parfait équilibre entre humour et humanité cruelle qui ne cède jamais au superflu. »

Nous étions en présence de quelque chose de résolument différent, et c'est avec bonheur que nous avons cru essentiel d'encourager cet(te) auteur(e) à continuer d'écrire, pour l'aider à se faire confiance et à pousser plus loin ce talent qui lui semble déjà naturel, comme un bourgeon qui ne demande qu'à croître.

Geneviève Guérard, Maxime-Olivier Moutier et Mani Soleymanlou, les trois membres du jury du Prix du récit  2016

La genèse de Réfrigérateur

En deuxième année du baccalauréat, Cynthia Massé emménage avec une amie qui se révèle très routinière et stricte sur son alimentation.

Je trouvais la frontière entre obsession et passion trop mince et difficile à placer, je ne savais pas si je devais lui en parler ou me taire.

Cynthia Massé

Plus tard, un ami la met au défi d'écrire une histoire sur son réfrigérateur (qui faisait un bruit d'enfer). Le reste lui apparaît comme une évidence et elle décide de raconter la confusion qu'elle a ressentie face aux troubles alimentaires de sa colocataire. 

Le processus était un peu difficile parce que j'avais peur de faire de la peine à ma coloc en écrivant sur elle des choses que je n'ai jamais osé lui dire en face.

Cynthia Massé

L'auteure sera en entrevue avec Marie-Louise Arsenault à Plus on est de fous, plus on lit! jeudi 22 septembre entre 13 h et 15 h sur les ondes d'ICI Radio-Canada Première.

Le nom de la lauréate du CBC Nonfiction Prize (Nouvelle fenêtre) a également été dévoilé, mercredi, et on peut lire son texte sur CBC Books (Nouvelle fenêtre).

Les quatre finalistes du prix recevront quant à eux chacun 1000 $, offerts par le Conseil des arts du Canada. Les voici :

Véritables tremplins pour les auteurs canadiens, les Prix de la création Radio-Canada sont ouverts à tous, amateurs ou professionnels. Ils récompensent chaque année les meilleurs récits, nouvelles et poèmes inédits soumis au concours. Le gagnant reçoit 6000 $, offerts par le Conseil des arts du Canada, une résidence d'écriture au Centre Banff, en Alberta, et voit son texte publié dans le magazine Air Canada enRoute et sur ICI Radio-Canada.ca. Les finalistes reçoivent chacun 1000 $, offerts par le Conseil des arts du Canada, et leur texte est publié sur ICI Radio-Canada.ca.

Les trois Prix de la création Radio-Canada :

Prix de la nouvelle Radio-Canada (inscriptions en cours jusqu'au 31 octobre)

Prix du récit Radio-Canada



Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !