•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La décision du TAS est « plus politique que juridique » selon Vitali Mutko

Le ministre russe des Sports Vitali Moutko

Le ministre russe des Sports Vitali Moutko

Photo : Getty images/AFP/Vasily Maximov

Radio-Canada

Le rejet par le Tribunal arbitral du sport (TAS) de l'appel des athlètes russes suspendus des Jeux paralympiques de Rio (7-18 septembre) est « plus politique que juridique », a estimé mardi le ministre russe des Sports Vitali Mutko.

« La décision ne relève pas du domaine du droit », a-t-il déclaré, cité par l'agence de presse officielle russe TASS.

Il a ajouté qu'il n'y avait aucune raison pour ce rejet. M. Mutko a également regretté que « ces organisations qui devraient défendre les sportifs paralympiques ne le fassent pas et les punissent à la place ».

Le Comité paralympique russe avait fait appel de sa suspension début août par le Comité international paralympique (IPC), à la suite du scandale de dopage d'État mis au jour ces derniers mois par le rapport McLaren.

L'IPC avait déploré l'existence d'échantillons suspects concernant 44 sportifs paralympiques russes pour les Jeux de Sotchi en 2014. Elle estimait que la Russie ne remplissait pas ses obligations envers le Code mondial antidopage.

Une « décision cynique », affirme Medvedev

Le premier ministre russe Dimitri Medvedev

Le premier ministre russe Dmitri Medvedev

Photo : Sputnik Photo Agency / Reuters

Le premier ministre russe Dimitri Medvedev a qualifié de « décision cynique » le rejet d'appel du TAS.

« Exclure nos athlètes paralympiques de Rio 2016 est une décision cynique motivée par le désir d'exclure d'importants adversaires », a-t-il écrit sur le réseau social Twitter.

« Ceci est une décision doublement cynique parce que nous parlons de personnes qui se surpassent chaque jour. C'est un coup dur pour toutes les personnes handicapées, et pas seulement russes », a dit le premier ministre dans un autre message sur Facebook.

« C'est triste pour le sport », a-t-il ajouté, estimant que les révélations de l'Agence mondiale antidopage sur un système de dopage des athlètes organisé par les autorités russes étaient « une politique dirigée contre le sport russe, les athlètes russes et la Russie en tant qu'État ».

« Certains États et leurs institutions politiques et sportives cherchaient le traditionnel ennemi et l'ont trouvé, une fois encore », a-t-il affirmé.

Avec les informations de Agence France-Presse

Jeux paralympiques

Sports