•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bilinguisme et francophonie au Forum national des jeunes ambassadeurs à Toronto

25 jeunes de partout au pays sont à Toronto pour participer au Forum national des jeunes ambassadeurs

25 jeunes de partout au pays sont à Toronto pour participer au Forum national des jeunes ambassadeurs

Photo : Francine Ravel/Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le bilinguisme et la promotion du français sont au coeur d'une rencontre de 25 jeunes de partout au pays à Toronto cette semaine. Ils participent à la 13e édition du Forum national des jeunes ambassadeurs qui a lieu sur le campus de l'Université de Toronto cette année.

Dans une allocution d'ouverture, le directeur du développement à l'Université de Moncton Mathieu Gingras a brandi un drapeau ontarien pour inciter les jeunes en situation minoritaire à ne pas se laisser intimider l'anglais.

Moi quand je vois ce drapeau-là, je vois la langue française. Je vois la langue française. Je vois tous les gens qui me parlent (dans) la rue à Toronto.

Une citation de :Mathieu Gingras, directeur du développement, Université de Moncton

L'événement est organisé par le groupe Le français pour l'avenir, qui se donne pour mission « d'inspirer une passion pour le bilinguisme chez les jeunes de la 7e à la 12e année. »

Cette année, 25 élèves francophones et francophiles de partout au pays y participent.

Pour Saba-Sadat Mirabolghasem, qui suit un programme d'immersion en 11e année dans une école anglophone de Richmond Hill, il s'agit d'une opportunité de parler français. Ses parents s'expriment uniquement le Farsi et l'anglais à la maison.

C'est vraiment une belle langue alors ça c'est la raison pour laquelle j'ai essayé d'apprendre le français.

Une citation de :Saba-Sadat Mirabolghasemi, élève en 11e année St. Robert Catholic High School

Les participants rencontreront notamment le Commissariat aux services en français de l'Ontario au cours de la semaine. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !