•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un conseiller municipal appelle au boycott de l'hôtel Trump à Toronto

tour-trump-toronto
Est-ce que les starts d'Hollywood vont éviter la tour Trump durant le TIFF? Photo: Google

Le conseiller municipal Josh Matlow demande à l'industrie américaine du film de boycotter l'hôtel Trump lors du Festival international du film de Toronto (TIFF) pour dénoncer le discours haineux de Donald Trump.

Un texte de Natasha MacDonald-DupuisTwitterCourriel

Plusieurs acteurs et sociétés de production ont l'habitude de séjourner ou d'accueillir des fêtes dans cet hôtel de luxe lors du TIFF.

Sur Twitter et en entrevue avec le Hollywood Reporter, Josh Matlow a clairement demandé à l'élite d'Hollywood de lancer un message clair au candidat républicain.

L'an dernier déjà, les sociétés de production Lionsgate et Weinstein ont cessé d'y louer des suites lors du TIFF, et cette année, l'Oréal Paris a déplacé sa fête de lancement au Shangri La Hotel. Rien n'indique toutefois que ce sont les propos incendiaires de Trump qui ont poussé ces compagnies à changer d'hôtel.

Un nouveau nom?

La tour Trump de Toronto n'appartient pas à Donald Trump mais porte son nom en vertu d'un accord commercial entre Trump International et le propriétaire de l'immeuble, Talon International. Le Globe and Mail rapportait en mai dernier que la compagnie tente présentement de vendre la tour Trump à un investisseur inconnu.

Le cas échéant, l'immeuble pourrait changer de nom, ce que réclame le syndicat des employés de l'hôtel, Local 75. Depuis le début de la campagne présidentielle, le syndicat a organisé deux manifestations à l'extérieur de l'hôtel pour demander que l'immeuble se dissocie de Donald Trump.

« La majorité de nos employés sont des immigrants récents. Ils sont profondément choqués et ne veulent pas être associés aux propos racistes de Trump. »
David Sanders, syndicat Local 75

Impact à long terme

Toutefois, l'agent immobilier Claude Boiron ne pense pas qu'un boycott lors du TIFF fera beaucoup de mal à l'hôtel Trump, puisque, selon lui, celui-ci est l'un des meilleurs hôtels cinq étoiles en ville. « Il me semble que les gens vont vraiment rester s'ils aiment le luxe, surtout s'ils viennent de l'étranger et sont habitués à ce service. »

Toutefois, la tour Trump comprend aussi des résidences privées.

Selon Claude Boiron, les propos incendiaires de Trump risquent de dissuader des investisseurs potentiels. « La crainte, c'est que le nom Trump influence la valeur de ces résidences. Certaines personnes ne veulent pas être associées avec cette marque. »

Toronto

Société