•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

N.-É. : L'Église vend des propriétés pour payer des victimes d'agressions sexuelles

L'ancienne église Saint Alphonsus, à Victoria Mines, a joué un rôle important dans la communauté pendant plus de 100 ans.
L'ancienne église Saint Alphonsus, à Victoria Mines, a joué un rôle important dans la communauté pendant plus de 100 ans. Photo: CBC/Molly Woodgate

Le diocèse catholique romain d'Antigonish continue de vendre certaines de ses propriétés afin de payer l'entente de 15 millions de dollars qu'il a conclue en 2009 avec des douzaines de victimes d'agressions sexuelles commises par des prêtres.

Les cas d'agression sexuelle les plus anciens remontent à 1950. Les plus récents se sont produits à l'automne 2009.

« Notre priorité était de nous assurer que les victimes reçoivent les sommes qui leur sont dues », dit le président du comité immobilier du diocèse, le père Paul Abbass. « C'est fait, mais nous devons encore rembourser des prêts. »

La vente de terrains et d'immeubles permettra de couvrir une partie de ces frais.

Mais le père Abbass souligne que les entreprises qui ont les moyens d'acheter une église et de l'entretenir ne sont pas légion. De plus, la transaction peut parfois prendre jusqu'à un an.

Une occasion rêvée

Un entrepreneur en pompes funèbres de Glace Bay, Trevor Tracey, a acheté l'église Holy Family. Il l'a transformée en salon funéraire pour son entreprise, TJ Tracey Cremation and Burial Specialist.

« L'édifice possède tous les attributs que nous recherchons pour une maison funéraire », dit-il.

C'est malheureux pour le diocèse, mais pour moi, c'est une bénédiction. Les gens peuvent se rassembler dans ce lieu de recueillement afin d'honorer la vie d'un proche.

Trevor Tracey, entrepreneurs en pompes funèbres

Toujours à Glace Bay, l'église Saint John the Baptist, elle, a connu un triste sort. Des vandales l'ont incendiée en juillet. Elle sera bientôt démolie et le diocèse en vendra le terrain.

Acadie

Justice et faits divers