•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maladie canine : les chiens de Uashat-Maliotenam contraints de rester à l'intérieur

Un gros chien

Un chien

Photo : ICI Estrie/Carl Marchand

Radio-Canada

Les chiens de la communauté innue de Uashat-Maliotenam devront rester à l'intérieur des résidences jusqu'au 15 septembre, annonce la sécurité publique, en raison d'une épidémie du parvovirus.

« Aucun chien ne sera permis à l'extérieur sauf pour faire ses besoins, sous supervision du propriétaire et pour une courte période », indique la sécurité publique innue dans un avis public.

La communauté est aux prises avec le parvovirus, qui est « fréquemment mortel » pour les chiens et « très contagieux ». 

La technicienne à la Clinique vétérinaire septilienne, Janie-Claude Sheik, explique que la maladie cause une gastro-entérite hémorragique. 

Le parvovirus, c'est un peu comme une gastro humaine, sauf que c'est mortel chez le chien.

Janie-Claude Sheik, technicienne à la Clinique vétérinaire septilienne

Elle souligne que le chien atteint de la maladie a peu d'appétit et qu'il perd du poids. Pris à temps, le parvovirus peut être traité chez les chiens qui étaient en bonne santé.

Maîtriser l'épidémie

La Sécurité publique de Uashat-Maliotenam a recensé 31 cas depuis le début du mois. Elle indique qu'il n'y a pas de danger pour les êtres humains.

La Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) recommande aux résidents d'éviter tout contact avec un animal malade afin d'éviter la propagation du virus.

La directrice générale de la SPCA-Côte-Nord, Lucie Dionne, souligne que cette éclosion cause bien des maux de tête aux travailleurs du refuge qui doivent prendre toutes les précautions afin d'éviter de contaminer les chiens en santé.

Notre refuge est à pleine capacité, donc le problème est encore plus important. 

Lucie Dionne, directrice générale de la SPCA Côte-Nord

La SPCA conseille également aux propriétaires de faire vacciner leurs chiens en bas âge pour éviter qu'ils contractent le virus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Société