•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plébiscite Î.-P.-É. : Campagne pour informer les 16 et 17 ans qui ont droit de vote

Les jeunes de 16 et 17 ans participeront au plébiscite sur la réforme électorale à l'Î.-P.-É. en novembre.

Les jeunes de 16 et 17 ans participeront au plébiscite sur la réforme électorale à l'Î.-P.-É. en novembre.

Photo : CBC/Stephanie Brown

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Élections Île-du-Prince-Édouard a l'intention d'intensifier bientôt sa campagne d'information auprès des jeunes de 16 et 17 ans en vue du plébiscite sur la réforme électorale, qui aura lieu en novembre. Dans le cadre de ce plébiscite et pour la première fois au pays, les jeunes de cet âge auront le droit de vote.

Cet été, Élections Île-du-Prince-Édouard a fait une tournée partout en province afin d'informer les électeurs sur les cinq systèmes électoraux proposés dans le cadre de la réforme. Mais peu d'adolescents ont participé aux différentes activités de l'organisme.

Celui-ci a distribué près de 5000 cartes d'inscription électorale dans les écoles secondaires de la province avant les vacances d'été. Son directeur des communications, Paul Alan, précise que les démarches s'accéléreront en septembre.

« Dès la rentrée scolaire, nous nous rendrons dans les écoles secondaires pour rencontrer les jeunes et organiser des rencontres, afin de leur expliquer les différentes options, la façon de voter et les raisons pour lesquelles leur vote est important », explique-t-il.

Jeunes ambassadeurs

Pour faciliter sa tâche, Élections Île-du-Prince-Édouard a embauché deux étudiants en sciences politiques de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard. L'étudiante Taya Nabuurs dit que les jeunes de 16 et 17 ans qui l'ont approchée sont emballés de pouvoir enfin voter.

L'étudiante de UPEI Taya Nabuurs dit que les jeunes qu'elle a rencontrés sont emballés de pouvoir voter.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'étudiante de UPEI Taya Nabuurs dit que les jeunes qu'elle a rencontrés sont emballés de pouvoir voter.

Photo : CBC/Stephanie Brown

« La réforme électorale les touche directement et ils sont heureux de pouvoir exprimer leur opinion », indique-t-elle. Beaucoup d'entre eux ne connaissent même pas le système actuel, mais Taya Nabuurs croit que le fait qu'ils n'aient jamais voté est justement un atout. « Ils sont plus ouverts aux différentes options et n'en choisiront pas une parce que c'est la tradition », ajoute la jeune femme.

Plébiscite sur le mode de scrutin à l'Î.-P.-É.
Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie