•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles pistes pour les recherches archéologiques au parc Forillon

Détection de vestiges archéologiques à l'aide d'un géoradar à Cap-des-Rosiers, dans le parc Forillon.

Détection de vestiges archéologiques à l'aide d'un géoradar à Cap-des-Rosiers, dans le parc Forillon.

Photo : Courtoisie Parcs Canada

Radio-Canada

Les recherches archéologiques menées à Cap-des-Rosiers, dans le parc national Forillon, pourraient mener à la découverte d'autres ossements, à la lumière d'anomalies détectées par géoradar.

Un texte de Brigitte DubéTwitterCourriel

Il y a quelques semaines, les ossements de huit corps humains ont été retrouvés près du monument aux Irlandais. Celui-ci a été érigé à la suite du naufrage du Carrick survenu en 1847.

L'archéologue Martin Perron, de Parcs Canada, rappelle que rien ne permet de confirmer la présence d'une fosse commune dans laquelle les 87 corps auraient été inhumés.

Pour l'instant, il parle plutôt de sépultures multiples, soit des endroits différents où un certain nombre de corps ont été inhumés.

Comme la mer n'a pas rejeté d'un seul coup les 87 corps dans le même secteur, on suppose qu'ils pourraient être regroupés et inhumés près du lieu où ils ont été repêchés.

Martin Perron, archéologue, Parcs Canada

Martin Perron indique que les recherches vont reprendre au moment où les travaux de retrait de l'enrochement vont s'approcher des zones plus susceptibles de receler des ossements.

Est du Québec

Société