•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La classe politique pleure la mort de Mauril Bélanger

Le député fédéral Mauril Bélanger s'est éteint.

Le député fédéral Mauril Bélanger s'est éteint.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Il n'a fallu que quelques minutes après l'annonce du décès de Mauril Bélanger pour que les réseaux sociaux s'enflamment.  La francophonie ontarienne perd l'un de ses plus ardents défenseurs à la Chambre des communes.

Un texte de Jérôme BergeronTwitterCourriel et de Jérémie BergeronTwitterCourriel

Le député libéral d'Ottawa-Vanier est mort après un combat contre la sclérose latérale amyotrophique (SLA). Bien que cette maladie soit réputée incurable, l'état de santé de Mauril Bélanger a périclité rapidement.

C'est Justin Trudeau qui en a fait l'annonce sur Twitter. Quelques minutes plus tard, le premier ministre a tenu à rendre hommage par voie de communiqué à M. Bélanger.

J'ai été terriblement attristé d'apprendre aujourd'hui la mort de mon ami et collègue. 

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« Les immenses contributions de Mauril à notre pays et au reste du monde seront honorées et commémorées. Nous sommes tous appauvris par son décès », poursuit le premier ministre, avant de conclure : « Au revoir, mon ami ».

Le député fédéral de Hull-Aylmer, Greg Fergus, entretenait un lien d'amitié avec Mauril Bélanger depuis plus de 30 ans et tenait à lui rendre un vibrant hommage.

Greg Fergus rend hommage à Mauril Bélanger

Le premier gazouillis au sujet de la mort de Mauril Bélanger a été lancé vers 21 h 30. 

Le député libéral Andrew Leslie a été l'un des premiers à réagir et a tenu à souligner que l'homme politique était aussi un mari formidable pour sa conjointe.

« Nous avons perdu un excellent père, un vrai ami et un député exemplaire. [Traduction libre] », a gazouillé Andrew Leslie. 

La direction de l'hôpital Montfort, où a été soigné Mauril Bélanger, a également envoyé un message à son honneur.

De nombreux tweets ont ensuite suivi, comme ceux de la ministre libérale Mélanie Joly, du chef néo-démocrate Thomas Mulcair, du maire de Montréal, Denis Coderre, et du maire d'Ottawa, Jim Watson.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a salué le combat qu'a mené Mauril Bélanger pour les droits des francophones et pour l'égalité des femmes. L'ancien premier ministre du Canada Stephen Harper a fait de même.

La région d'Ottawa se souvient

Mathieu Fleury, conseiller municipal, Ville d'OttawaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Mathieu Fleury, conseiller municipal, Ville d'Ottawa

Photo : Radio-Canada

De son côté, le jeune conseiller municipal de Rideau-Vanier, à Ottawa, perd un modèle.  

Je me souviens de Mauril comme un batailleur, quelqu'un qui avait à cœur la francophonie, notre ville et les gens moins nantis.

Mathieu Fleury, conseiller de Rideau-Vanier

Même son de cloche pour Mona Fortier, qui a côtoyé Mauril Bélanger et travaillé avec lui pendant des décennies. « C'est une journée que je savais qu'elle allait arriver, mais je n'avais pas hâte », raconte avec émotion Mme Fortier. « Je pense qu'il est temps maintenant de le remercier et je pense que toute la communauté entière va le faire. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique