•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'asclépiade utilisée pour produire du miel à Hérouxville

miel-ferme-herouxville

Production de miel à la Ferme apicole Mékinac à Hérouxville

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'asclépiade, qui a longtemps été considérée comme de la mauvaise herbe, sert maintenant à produire du miel. La Ferme apicole Mékinac a trouvé une nouvelle vocation à cette plante, qui est déjà utilisée pour fabriquer des manteaux d'hiver et des absorbants à produits pétroliers.

La ferme d'Hérouxville a produit mardi sa première cuvée de miel d'asclépiade. Il s'agit d'une première nord-américaine.

« Avec 100 ruches, on a fait environ 3000 litres », raconte le propriétaire de la ferme, Daniel Gauthier.

La première production est modeste, mais M. Gauthier voit plus grand.

« J'aimerais en produire plus, parce que c'est un miel qui pourrait même être exporté, parce qu'il y a des compagnies qui recherchent des miels de spécialité pour l'exportation, comme au Japon », dit-il.

D'après les informations de Pierre Marceau

De l'asclépiade, à Hérouxville

Asclépiade à Hérouxville

Photo : Radio-Canada

À lire aussi :

Mauricie et Centre du Québec

Agro-industrie