•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aaron Driver est mort par balle, selon la police ontarienne

Aaron Driver

Aaron Driver, 24 ans, avait prêté allégeance au groupe armé État islamique en 2014.

Photo : Facebook

Radio-Canada

Le sympathisant du groupe armé État islamique (EI) tué dans une intervention de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) à Strathroy, en Ontario, a succombé à une balle, selon la Police provinciale de l'Ontario (PPO).

Les forces de l'ordre avaient expliqué qu'Aaron Driver avait déclenché un engin explosif avant une confrontation avec la police fédérale le 10 août dernier.

Les enquêteurs de la PPO affirment maintenant que l'autopsie confirme qu'il a succombé à une balle, et non aux blessures de l'explosion.

La GRC l'aurait intercepté alors qu'il montait à bord d'un taxi devant sa résidence. Le chauffeur du taxi a été légèrement blessé dans l'explosion.

L'homme de 24 ans est mort au cours de l'affrontement qui a suivi.

Selon la GRC, Aaron Driver s'apprêtait à commettre un attentat avec un engin explosif artisanal. La police fédérale explique que le FBI avait mis la main sur une vidéo de revendication tournée par le suspect.

Surveillance adéquate?

Le premier ministre du Canada a répété mardi qu'il compte sur la création d'un comité parlementaire pour superviser les activités de surveillance des forces de l'ordre et juger de leur efficacité.

Lors du passage de Justin Trudeau en Nouvelle-Écosse, des journalistes l'ont interrogé sur la nécessité de l'intervention américaine, puisque le suspect était déjà sous le radar des autorités canadiennes.

Le premier ministre croit qu'il faut trouver l'équilibre entre la sécurité des Canadiens et le respect de leurs droits.

Par ailleurs, le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, s'est fait rassurant lundi. Dans un communiqué, il a assuré que la sécurité publique est garantie adéquatement.

Le niveau national de menaces terroristes pour le Canada demeure moyen, où il se situe depuis l'automne 2014.

Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique

Le gouvernement fédéral prépare un programme destiné à combattre la radicalisation dans le but de prévenir des gestes terroristes.

Il souhaite améliorer son expertise sur la question en accédant à la meilleure recherche internationale dans ce domaine, en améliorant la cohérence entre les travaux effectués dans les universités canadiennes et en soutenant les organismes de sensibilisation communautaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario

Prévention et sécurité